Seualite

564 mots 3 pages
Je voudrais faire ma recherche sur le thème de la « sexualité » dans les contes et nouvelles des écrivaines

La sexualité traitée par les nouvellistes françaises contemporaines : une étude comparée

Pourquoi elles parlent de la sexualité dans les nouvelles?

A l'aide du thème de "la sexualité" les auteurs féministes veulent parler de la subjectivité féminine souvent refoulée ou marginalisée par la société patriarcale. Elles veulent poser la question : qu'est qu'une femme? Comment définit-elle son identité? Comment situent-elles par rapport à leur corps qui détermine la différence entre les deux sexes.
Afin de trouver la réponse à toutes ces questions, ma dissertation va concentrer sur 4 nouvelles ‘Kali Décapitée’(1938) de Marguerite Yourcenar, Nouvelles Orientales, Édition Gallimard, ‘Un Printemps froid’ de Danielle Sallenave, Un printemps froid, Édition P.O.L(1983), ‘Plénitude’(1985) de Claude pu jade renaud, Nouvelles, les enfants des autres,Édition Actes sud et ‘Permission’ (1999), d’Anna Gavalda, Nouvelles, Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, Édition, Le dilettante

Dans ‘Kali Décapitée’ Marguerite montre la dualité du corps féminin. Elle montre comment on considère Kali, la protagoniste, en tant qu’une déesse idéale et parfait pour, tous compris, les dieux et les être humain grâce a sa beauté magnifique .Mais la même kali devient impure et corrompue en ajoutant sa tête a corps d’un prostitue Yourcenar questionne la valeur du corps à constituer l’identité humaine et cherche à nous montrer l’inanité du corps mortel. Dans ‘ Un printemps froid’ Sallenave parle d’un vieil homme qui voit le cadavre des gens en se promenant. Après quelques temps il se réalise que son corps ne se fonction plus. Cela devient paralyse et pendant cette paralyse il comprend l’essence du corps. Sallenave montre que le corps est aussi nécessaire que l’âme et l’esprit. Elle explique si on n’exprime pas de corps on ne peut pas parler d’existence ou

en relation

  • Cours philosophie
    1129 mots | 5 pages
  • Houellebecq "sociologue", les particules élémentaires, ou le roman noir de la sexualité française
    6334 mots | 26 pages