Sexe

622 mots 3 pages
Michel Debré explique que ces mécanismes ne sont rendus nécessaires que par l'absence de majorité nette que connaît alors la France. Si celle-ci existait, il n'y aurait pas besoin d'un Sénat permettant de défendre le Gouvernement contre une Assemblée hégémonique, ni de couper les liens entre le Gouvernement et les partis (représentés par leurs députés), ni de compliquer la motion de censure. Dans le contexte de 1958, Michel Debré est convaincu du maintien des divisions politiques, de majorités friables, d'où l'idée de ces mécanismes pour les encadrées.

Le Président de la République

Pour Michel Debré, le Président de la République est la clé de voûte de la nouvelle constitution.

Ses pouvoirs
Michel Debré explique que beaucoup de personnes ont des préjugés sur un Président de la République, pensant que celui-ci est synonyme de menace pour la Démocratie et la République. Mais pour lui, la France a besoin d'un chef permettant de soutenir un Gouvernement par nature faible.

Pour cela il ne doit pas se cantonner à un rôle symbolique de nomination du Président de la République, mais être "juge supérieur de l'intérêt général". Ainsi, il peut imposer une seconde lecture des lois, saisir le Conseil constitutionnel s'il doute de la constitutionnalité d'une loi, décider ou non de la tenue d'un référendum demandé par le Premier ministre ou les présidents des assemblées, enfin et surtout, il dispose de l'arme de la dissolution.

Dissolution garante de la stabilité gouvernementale et permettant un contact direct avec le peuple, ce qui peut permettre de résoudre un conflit ou de donner la parole au peuple à une heure décisive. Le Président semble donc avoir des pouvoirs de sollicitations : du Parlement, du Conseil Constitutionnel et finalement du suffrage universel. En outre, il assume des responsabilités en matière de défense nationale et d'affaires étrangères dans le cadre de la Communauté. En effet, en plus de la fonction de Président de la République

en relation

  • Le sexe
    1557 mots | 7 pages
  • Le sexe
    575 mots | 3 pages
  • Sexe
    425 mots | 2 pages
  • Le sexe
    284 mots | 2 pages
  • Le sexe
    255 mots | 2 pages
  • Le sexe
    849 mots | 4 pages
  • Le sexe
    549 mots | 3 pages
  • le sexe
    1752 mots | 8 pages
  • le sexe
    1062 mots | 5 pages
  • Le sexe
    280 mots | 2 pages