sfsgrger

286 mots 2 pages
Ce corpus est composé de trois textes sur la torture, écrits par des auteurs d'époque différente. Le premier texte concerne Les Essais, le chapitre V du Livre II, De laconscience, “Contre la Torture”, écrit par Montaigne. Le deuxième texte est un article du Dictionnaire Philosophique écrit en 1764 par Voltaire. Enfin, le troisième texte concerne La Condamnation de laTorture “Actuelles III – Chroniques Algériennes” de Albert Camus écrit en 1958.

Examinons le contexte historique et biographique de chacun des textes, puis nous identifierons la thèse défendupour chaque texte et enfin les arguments principaux.

L'ouvrage de Montaigne n’est pas une autobiographie mais un autoportrait. Montaigne complète les chapitres déjà rédigés au fur et à mesure que sapensée évolue. Montaigne est un auteur qui s’implique dans les sujets de société afin de la faire évoluer. C’est un humaniste. L’Humanisme est un courant de pensée qui se développe en Europe et enFrance au 15ème et 16ème siècle. Dans ce courant de pensée, l’homme est placé au centre des préoccupations.
Le texte de Voltaire faisait partie de la philosophie des Lumières qui recensait lesconnaissances. La notion de dictionnaire était nouvelle pour le XVIIIème, Cela permet d'échapper à la censure et s'adresse à tout le monde.
Le texte de Camus se situe pendant la Guerre d'Algérie. Dans unriche avant-propos, il fait le point sur sa difficile position: il ne peut accepter ni le terrorisme du F.L.N., ni les excès des ultras, ni la torture. Deux ans après sa mort, l'Algérie estindépendant.

Dans l'extrait “Contre la torture”, Montaigne va démontrer que la torture est “une dangereuse invention” (l.1) car la justice cherche des moyens cruels plutôt que de rechercher la vérité àtravers des indices réels.
Dans l'article “Torture”, Voltaire dénonce

en relation