Shakespeare : déguisement et théâtralité

Pages: 27 (6711 mots) Publié le: 8 mai 2014
1Le théâtre, celui de Shakespeare en particulier, est le lieu privilégié du déguisement, procédé qui se présente sous deux formes et emplit deux fonctions différentes, quoique forcément liées l’une à l’autre. Chacune de ces deux formes et de ces deux fonctions entraîne des subdivisions, qui apportent quelque diversité tout en se rattachant à un concept unificateur. Dans les deux cas le procédéapparaît comme spécifiquement théâtral et repose sur une connivence étroite entre l’auteur et le public, connivence plus agissante que la simple acceptation passive par ce dernier d’une convention indispensable au fonctionnement de l’art dramatique. Pour sacrifier à la mode du vocabulaire savant, on peut désigner le premier type de déguisement comme étant extra-diégétique, et le second commeintra-diégétique. Le premier type concerne tout le personnel de l’institution théâtrale, le second émane en premier lieu de l’auteur, qui en indique les données dans le texte et dans les didascalies, pour ensuite se matérialiser sur la scène.

2Commençons par le premier type. Les acteurs, tous, non uniquement les garçons travestis en femmes selon les habitudes et les règlements auxquels il fallaitjadis se conformer, revêtent un déguisement avant d’entrer en scène, même si cette transformation ne prend pas un aspect vestimentaire, ou ne se traduit pas ostensiblement par une grosse couche de maquillage, accessoire moins lourdement souligné de nos jours que naguère, mais non complètement abandonné, notamment quand il présente des aspects clownesques. De même les acteurs du temps de Shakespeare neportaient pas de masques sur la scène, contrairement à ce qui se passait dans l’Antiquité, mais cela n’empêchait pas un certain type de spectacle, cultivé surtout sous les premier Stuarts, de s’appeler précisément des masques. Quoi qu’il en soit des fluctuations dans l’histoire du théâtre, la question vestimentaire n’est jamais négligeable, notamment sur les scènes d’aujourd’hui, où l’on assistesouvent à des décalages voulus entre le contexte référentiel de la pièce et l’habillage des acteurs et des actrices. Il existe aussi une tradition selon laquelle les costumiers donnent libre cours à leur imagination et créent des vêtements qui n’ont jamais existé ailleurs que sur la scène d’un théâtre. Ces costumes imaginaires peuvent être suscités, en vertu d’un certain symbolisme, par le textemême de la pièce. En pratiquant cette autarcie vestimentaire l’art théâtral rejoint l’art chorégraphique, lequel paradoxalement use d’accoutrements aussi fonctionnels que les tenues des gymnastes, et pourtant aussi fantastiques que ceux qui proviennent du pinceau des peintres les plus oniriques. Le public approuve ou non, mais dans tous les cas il prend conscience de l’effet de double déguisementque la régie a voulu provoquer et il y participe à sa manière par le seul fait de prendre conscience des décalages ainsi produits et d’en tirer des réflexions d’ordre esthétique.

3D’une façon qu’on peut juger moins superficielle, plus en rapport avec la signification profonde de l’art théâtral, se produit un travestissement psychologique. Tout comédien dans l’exercice de sa profession assume unepersonnalité autre que la sienne, quelquefois plusieurs personnalités, s’il joue plusieurs rôles au cours du même spectacle. D’ailleurs le goût de la métamorphose et du changement de personnalité fait partie de la vocation des acteurs, dont la carrière constitue une sorte de métempsycose permanente. De nos jours certaines compagnies vont au-delà de la simple nécessité professionnelle et cultiventle travestissement comme une fin en soi plus que comme un moyen, lorsque par exemple acteurs et actrices intervertissent leurs rôles, ou choisissent des rôles ostensiblement à contre-emploi, affichant par exemple un écart visible entre l’âge supposé du personnage et celui de l’acteur ou de l’actrice. En tant que régisseur de ses œuvres, et sans oublier le recours imposé aux jeunes garçons dans...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Déguisement
  • Déguisements
  • Théatralité
  • Shakespeare
  • Shakespeare
  • shakespeare
  • Shakespeare
  • Le Deguisement au Théatre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !