Shakespeare

Pages: 54 (13372 mots) Publié le: 5 janvier 2011
Acte I scène 1

Première partie

LEONATO J’apprends dans cette lettre que Don Pedro d’Aragon arrive ce soir à Messine.

Le MESSAGER Il est tout près maintenant, il était à moins de trois lieues quand je l’ai quitté.

LEONATO Je lis que Don Pedro a conféré de grands honneurs à un jeune Florentin nommé Claudio.

Le MES. Sa conduite a surpassé les promesses de son âge, il a accompli, sousles dehors d’un agneau, les exploits d’un lion.

BEATRICE Dites-moi, je vous prie, le Signor Bravaccio est-il ou non rentré de ces guerres ?

LE MES. Je ne connais personne de ce nom-là, madame.

HERO Ma cousine parle du Signor Benedict de Padoue.

LE MES. Oh, il est rentré, et plus plaisant que jamais.

BEA Dites-moi, je vous prie, combien en- a t-il tués et mangésdans ces guerres ?

LEO Vraiment, ma nièce, vous chargez trop le Signor Benedict, mais il vous rendra la pareille, je n’en doute pas.

LE MES Il est bon soldat, madame.

BEA Bon soldat face à une dame ; mais qu’est-il face à un gentilhomme ?

LE MES Vrai gentilhomme face à un gentilhomme, homme face à un homme, farci de nobles qualités.

BEA En effet, ce n’est rien d’autre qu’une farced’homme.

LEO Il y a une sorte de joyeuse guerre entre le Signor Benedict et elle.

BEA Qui est son compagnon à présent ? Tous les mois, il a un nouveau frère d’armes. Il en va de sa foi comme de son chapeau, il en change à chaque mode nouvelle.

LE MES Je vois, madame, que ce gentilhomme n’est pas dans vos papiers.

BEA Non, et s’il l’était, je mettrais le feu à mon bureau. Mais dites-moije vous prie, qui est son compagnon ?

LE MES On le voit surtout en compagnie du très noble Claudio.

BEA O Seigneur, il va s’accrocher à lui comme une maladie ; il s’attrape plus vite que la peste, et la victime devient folle sur le champ. Dieu vienne en aide au noble Claudio ! s’il a attrapé le Bénédict, il lui en coûtera mille livres pour se guérir.

LE MES Je prendrai soin de rester amiavec vous, madame.

BEA Veillez-y, mon bon ami.

LEO Vous au moins, ma nièce, vous ne deviendrez jamais folle.

BEA Non, pas avant qu’il y ait canicule en janvier.

LE MES Don Pedro approche.

I 1 2ème partie

DON PEDRO :Cher Signor Leonato, vous venez saluer votre souci ?

LEO :Jamais le souci n’est entré dans ma maison sous les traits de votre Grâce.

DON PEDRO : Je crois bienque c’est là votre fille.

LEO : Sa mère me l’a dit maintes fois.

BENEDICT : En doutiez-vous, monsieur, pour lui poser la question ?

LEO : Non, Signor Benedict, car vous n’étiez alors qu’un enfant.

DON PEDRO : Touché, Benedict !

BEA Signor Benedict, personne ne fait attention à vous.

BENE : Tiens, ma chère Madame Dédain ! Vous êtes toujours en vie ?

BEA :Le dédain pourrait-ilmourir quand il a un plat aussi succulent à se mettre sous la dent que le signor Bénédict ? La courtoisie elle-même se change en dédain dès que vous êtes présent.

BENE : Alors c’est que la courtoisie se renie. Mais il est certain que je suis aimé de toutes les femmes, excepté vous ; et je voudrais bien découvrir que je n’ai pas le cœur dur, car en vérité je n’en aime aucune.

BEA : Une chanceprécieuse pour les femmes, qui sans cela eussent été importunées par un pénible soupirant. J’en remercie Dieu et la froideur de mon sang, je suis de votre humeur en cela ; je préfère entendre mon chien aboyer après un corbeau qu’un homme me jurer qu’il m’aime.

BENE : Dieu maintienne votre Grâce dans cet état d’esprit, comme ça tel ou tel gentilhomme échappera aux coups de griffe qui eussentégratigné son visage.

BEA : Les égratignures ne le rendraient pas pire, si son visage devait ressembler au vôtre.

BENE : Quelle bavarde, vous devriez apprendre à parler à des perroquets.

BEA : Un oiseau doté de ma langue vaut mieux qu’une bête dotée de la vôtre.

LEO ( à Don Jean) : Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue, mon seigneur, maintenant que vous êtes réconcilié avec le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Shakespeare
  • shakespeare
  • Shakespeare
  • Shakespeare
  • Shakespeare
  • Shakespeare
  • Shakespeare
  • Shakespeare

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !