shupa shups

1164 mots 5 pages
Corrigé du cas SHUPA

1. Le métier principal de SHUPA est la fabrication et la commercialisation de sucettes. Ses principaux segments sont les sucettes parfumées (goût coca cola ; caramel, fruits), les sucettes sans sucre, bonbons de poche (Smint) …

2. Intensité concurrentielle analysée avec le modèle de Porter : marché de la confiserie et celui de la sucette :

2.1 La confiserie

Michael Porter a mis en place un modèle permettant d’analyser les cinq forces concurrentielles et leurs intensités. Ces cinq forces correspondent aux cinq acteurs qui structurent un secteur et ses facteurs clés de succès : les concurrents, les clients, les fournisseurs, les nouveaux entrants potentiels et les offreurs de produits de substitution.

2.1.1 La rivalité entre concurrents existants :

le marché de la confiserie décroche ( - 3,9% en valeur en 2005 ) une concurrence immense ( Cadbury, Solinest, Haribo, Andros…) émergence des produits sans sucre ou allégés en sucre.

Il va sans dire que le marché de la confiserie est atomisé et a besoin constamment de nouveautés.

2.1.2 La menace de nouveaux entrants potentiels :

un marché ouvert peu de barrières à l’entrée (peu d’investissements pour la recherche et la production)

La menace de nouveaux entrants est réelle à condition qu’ils lancent de nouveaux produits aux prix avantageux.

2.1.3 Le pouvoir de négociation des clients :

le pouvoir de négociation des clients a considérablement augmenté conséquence directe de la multiplication de l’offre les industriels de la confiserie n’ont pas de magasins à leur effigie donc ils ne sont pas en relation directe avec les consommateurs finaux

Le marché de la confiserie propose de nombreux produits très variables en goût, parfum, texture, ce qui permet aux clients d’avoir de larges choix. Le client a donc un pouvoir de négociation élevé.

2.1.4 Le pouvoir de négociation des fournisseurs :

les principaux ingrédients nécessaires à la

en relation