Siècle des lumières

Pages: 2 (254 mots) Publié le: 20 janvier 2013
Le terme de « Lumières » fut employé dès le XVIII° siècle. Les Lumières commencent en fait à la fin du XVII° siècle, avec Fontenelle et Bayle, dont on ditqu’ils sont les pères fondateurs du XVII° siècle ; elles s’achèvent avant la révolution, avec Sade et les Anti-Lumières.
Quatre grands noms ont marqué cesiècle : Montesquieu, Voltaire, Rousseau et Diderot (voir plus loin dans le cours les chapitres qui leur sont consacrés).
On appelle le XVIII° siècle le « siècledes Lumières », car après la mort de Louis XIV, en 1715, il y a une explosion en France d’une croyance dans le progrès, qui sera le fruit des lumières de laraison : le progrès de l’humanité guidée par les Philosophes.

Les pères fondateurs datent du XVII° siècle. Avec Bayle (1647-1706) et Fontenelle(1657-1757) apparaît l’esprit d’examen (c’est-à-dire l’esprit critique) ; c’est un changement radical avec la période précédente (la période classique).
Leclassicisme (Racine, Molière, etc.) imposait une littérature extrêmement codifiée, avec des règles strictes auxquelles on devait se conformer, et l’imitation desanciens. On applique ce que l’on croit être les traditions antiques, grecques et latines (comme par exemple la règle des trois unités, qui n’existait pas chezAristote !). Cette notion de règle va éclater, mais pas de la même façon chez tous les auteurs [NB: pour Voltaire, qui a un peu vécu sur les deux époques, seulescomptaient les tragédies « dans le goût classique »].
On remet en question les canons de la littérature, et ceux de toutes les activités humaines.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Siècle des lumières
  • Le siècle des lumières
  • siecle des lumiere
  • Siecle des lumieres
  • Le siècle des lumières
  • Siècle des lumières
  • Le siecle des lumiere
  • Le siécle des lumiéres

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !