Si firmin écrivait aujourd'hui encore

Pages: 7 (1515 mots) Publié le: 8 juin 2012
19 Septembre 1911 –  19 Septembre 2011: 100 ans déjà
“ Homme, je puis disparaitre sans voir poindre à l’horizon national l’aurore d’un jour meilleur. Cependant, même après ma mort, il faudra de deux choses l’une : ou Haïti passe sous une domination étrangère, ou elle adopte résolument les principes au nom desquels j’ai toujours lutté et combattu, car au vingtième siècle, et dans l’hémisphèreoccidental, aucun peuple ne peut vivre indéfiniment sous la tyrannie, dans l’injustice, l’ignorance et la misère. » (Anténor Firmin, L’effort dans le mal)
Dernier texte de Firmin avant sa mort, ultissima Verba, le testament prophétique d’un homme usé, abusé, amer et un grand patriote meurtri1. 100 ans après sa mort, force est de constater non point sans amertume que nous sommes déjà sous notretroisième domination étrangère (1915, 1994, 2004). La première, celle de 1915-1934, a débuté quatre ans seulement après ce cri de cœur du « petit nègre de la fossette »2.
Firmin : une vie d’homme d’état
Fils d’un père tailleur, Pierre Montrevil Firmin, et d’une mère couturière, Anaïse,  Joseph Auguste Anténor Firmin a vu le jour au Cap-Haitien le 18 octobre 1850. Après ses études classiques au LycéePhilippe Guerrier, il a fait le droit au Cap et y a exercé la profession  d’avocat. Il a été également professeur et inspecteur d’école, journaliste (fondateur du journal « le messager du Nord »), co-auteur de la Constitution de 1889. En termes de poste ministériel, Firmin a été ministre du Commerce puis des Affaires étrangères sous Hyppolite (poste auquel il a évité en 1891 la cession du MôleSaint Nicolas comme base navale américaine), ministre des Finances et des Relations extérieures sous le gouvernement de Tirésias Simon Sam, ministre plénipotentiaire à Paris en 1900. Celui que l’on considère comme le plus grand juriste haïtien du 20e siècle était aussi membre de la société française d’Anthropologie. Il fut promu au grade de « général » par un arrêté ministériel comme ce fut le caspour tant d’autres hommes politiques de l’époque. Par deux fois, il s’est porté candidat,  d’abord à la députation en 1879 et à la présidence en 1902 face au général Nord Alexis, son ancien allié. Par ces deux fois aussi il a échoué : d’abord pour les élections législatives (ses adversaires faisaient croire qu’il était un « blanc ») et ensuite pour les élections présidentielles, il a buté sur deterribles adversaires dont la communauté internationale qui ne voyait pas d’un bon œil l’arrivée d’un homme de la trempe d’Anténor Firmin au plus haut sommet de l’Etat.
Connu comme le plus grand cerveau intellectuel de toute l’histoire politique nationale, Firmin a fait ses premières armes en politique aux cotés de Boyer Bazelais et Edmond Paul au sein du Parti Libéral (Le pouvoir aux plus capables)où il a mené une lutte acharnée contre le despotisme d’alors. C’est au cours de son séjour en France, suite à la mésaventure des partisans de Boyer Bazelais à Miragoâne, qu’il s’est détaché de ses illusions sur le libéralisme politique bazelaisiste pour se convertir en démocrate social. Firmin a dès lors transité du camp prônant  « le pouvoir au plus capable », vers celui du « plus grand bien auplus grand nombre » aux cotés de Lysius Salomon et de Louis Joseph janvier. C’est là une partie de la vie politique d’Anténor Firmin qu’on a toujours tendance à passer sous silence pour des raisons inavouées voire inavouables.
Leslie F. Manigat à sans doute raison de dire qu’Il y a plusieurs Firmin chez le même homme.  Et dans son ouvrage M. Roosevelt, président des États-Unis et la Républiqued’Haïti, on peut voir le tournant qu’a pris A. Firmin dans ses écrits, lorsqu’il avance : «Dans tous les pays, dans toutes les races, le progrès ne s’effectue, ne devient tangible que lorsque les couches sociales inférieures, qui forment toujours la majorité, tendent à monter en intelligence, en puissance, en dignité et en bien-être. Là où la politique, dite éclairée, ne consiste qu’à perpétuer...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'altérité est-elle encore possible aujourd'hui?
  • le sport aujourd’hui a – t – il encore des valeurs ?
  • Existe t'il encore aujourd'hui des cultures
  • Le principe d'annualité a t'il encore un sens aujourd'hui ?
  • Comment et pourquoi les mythes fascinent-ils encore aujourd'hui ?
  • La devise républicaine garde-t-elle encore un sens aujourd’hui ?
  • En quoi les fables de la fontaine ont-elles encore un intérêt aujourd'hui ?
  • la distinction établie entre l’homme et l’animal est-elle encore valable aujourd’hui ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !