Sieyes

Pages: 6 (1499 mots) Publié le: 24 février 2011
“Qu’est-ce que le Tiers État?”
Emmanuel - Joseph Sieyès

Fiche de lecture

C’est en Janvier 1789 que la brochure “Qu’est-ce que le Tiers État” est publiée pour la première fois. Dès sa parution l’écrit connaît un succès fulgurant, obligeant quatre rééditions, dont seulement la quatrième mentionnera le nom de l’auteur, Emmanuel Sieyès, alors homme d’Église et représentant du clergé auxÉtats Généraux. L’écrit est organisé en deux grandes parties. La première démontre l’omniprésence du tiers dans la société française de l'Ancien Régime et la nécessité de le sortir de sa nullité politique. La seconde explique, d’une part ce qui a jusqu’alors été mis en place par le gouvernement et d’autre part, ce qui aurait dû être fait ou ce qui reste à faire, l’auteur jetant ainsi les bases d’unnouveau système politique. Nous verrons tout d'abord plus en détail le plan de l'œuvre en tentant de bien comprendre la démarche de l’essayiste. Puis nous nous demanderons en quoi Sieyès peut être considéré comme le “père de la révolution française”, si ses idées sont toujours d’actualité aujourd’hui et enfin dans quelle mesure le système dont l’auteur propose les bases est similaire au systèmepolitique français actuel.

Le plan de la première grande partie peut se résumer selon la formule suivante, qui introduit le livre et est restée très célèbre : “1° Qu’est-ce que le Tiers État? Tout. 2° Qu’a-t-il été jusqu’à présent dans l’ordre politique? Rien. 3° Que demande-t-il? A y devenir quelque chose.”

Sieyès commence par démontrer que le Tiers État est, dans la société contemporaine,absolument tout. Ce sont ses membres qui assument la quasi-totalité des travaux nécessaires à la subsistance et la prospérité d’une nation, les privilégiés n’assumant qu’une infime partie des fonctions publiques. L'auteur va jusqu’à dire que “si l’on ôtait l’ordre privilégié la nation ne serait pas quelque chose de moins mais quelque chose de plus […] Qu’est ce que le Tiers, tout mais un tout entravéet opprimé. Que serait-il sans l’ordre privilégié? Tout, mais un tout libre et florissant.” Il conclut ce point en donnant la définition suivante du mot nation : “Un corps d’associés vivant sous une loi commune et représentés par la même législature.” Dans la mesure où les privilégiés ne se soumettent pas à la même législature, ils sont donc hors de la nation.

Il aborde ensuite la question dela nullité politique du tiers. En effet s’il a des représentants aux États Généraux ils ne sont ni suffisamment nombreux, ni suffisamment représentatifs de la diversité de cet ordre Ils sont pour la plupart des privilégiés à termes où des ressortissants des ordres privilégiés, il ne défendent donc pas l’intérêt du tiers état. Les droits politiques de celui-ci sont donc nuls.

Enfin, dans untroisième point il évoque les demandes du Tiers État concernant sa représentation aux États Généraux.
Ces demandes sont au nombre de trois : Que les représentants du Tiers État ne soient choisi que parmi les citoyens qui appartiennent véritablement au tiers. Que ses députés soient en nombre égal à ceux des deux ordres privilégiés car selon Sieyès : “Les privilégiés sont au grand corps des citoyensce que les exceptions sont à la loi.[…] Les exceptions ne peuvent pas avoir sur la chose publique le même poids que la règle commune.” Et enfin que les États Généraux votent par ordre et non par tête.

La seconde partie s’articulent également en trois sous parties : ce que les ministres ont tenté, ce qui aurait dû être fait et ce qu’il reste à faire au tiers pour occuper la place qui lui estdue.

Dans la première sous partie Sieyès évoque la proposition de M. de Calonne de créer des assemblées provinciales réunissant des propriétaires des trois ordres, considérés seulement en tant que propriétaire ce qui faciliterait la création d'un intérêt commun et général. Il fait également remarqué l'inutilité des notables dans cette affaire, qui, bien qu'ils aient proposé de payer les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Sieyes
  • Sieyes
  • Sieyes
  • Exposé sieyes
  • Abbé sieyes
  • Commentaire de sieyès
  • Abbes sieyes
  • Qu'est-ce que le tiers-état (sieyès)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !