Silence et résonnance

Pages: 7 (1696 mots) Publié le: 25 juillet 2013
V :. M :. et à vous toutes mes SS :. (et mes FF :.) en vos grades et qualités.

Je vais marquer un temps de silence jusqu’à ce que la V :.M :. me (re)demande « ma sœur nous vous écoutons » avec ce questionnement et regard si bienveillant qui lui sied si bien….

Avez-vous ressenti mes SS.°.et mes FF.°. en cet instant où la parole est attendue et qu’elle ne vient pas ; cela ne vous a-t-il pastroublé ? que vous êtes-vous demandé ? était-ce de l’étonnement ? un questionnement ? un trouble ? vous a-t-il mis mal à l’aise ou avez-vous compris la démonstration, qu’ici, à sa manière, le silence signifie autant que les mots signifient eux-mêmes ?
Prendre place sur ce plateau de conférencière et employer la parole pour évoquer le silence et sa résonance, est paradoxal. Pouvons-nous admettreque le silence n’est pas une impuissance ou une impasse dont le langage nous libère. Non, il est bien plus puissant, pénétrant, oppressant ou transportant, sans doute tout à la fois. Il est intéressant d’observer que le silence est un langage non-verbal infiniment plus complexe à soutenir que le langage verbal. N’a-t-on jamais dit que l’on pouvait parler sans ne rien dire ? A n’enchaîner seulementque des mots, on risque de ne plus entendre clairement ce qu’ils ont à dire. C’est l’expression tous azimuts, la facilité de parler opposée à l’impuissance de se taire qui pourrait justifier le rejet du silence, donc du bruit. Le bruit, ce monde dans lequel nous vivons et où la verbalisation est la règle et le silence l’exception. Or, le langage, sans l’espace d’une certaine forme de silence, demusicalité, peut perdre son sens et ainsi noyer la pensée dans le bruit des mots. Si la parole est d'argent, le silence est d'or, un de nos métaux, celui qui nous accompagne jusque dans le Temple, et après, loin, tout là-bas, le silence éternel. Le silence n’est pas que le non-parler, il est une entité positive, visible et non visible à la fois.
Dans la religion brahmanique ou hindouiste, il estdit que tout parle dans l’Univers par périodes, et que par périodes tout écoute ; ainsi, plutôt que de chercher à savoir ce que disent les créatures, quelques Sages cherchent plutôt à connaître ce qu’elles taisent. Le monde du silence est le lieu du mystère du surconscient et de l’incompréhensible. Quoi de plus complexe que le silence ?. Le silence est un ami qui ne trahit jamais (Confucius) mais laparole fait perdre parfois ce que le silence a gagné. Or, si le silence est le sanctuaire de la prudence, peut-il être aussi celui de la tempérance et de la tolérance ? il est, selon Pindare, le plus haut degré de la Sagesse. Le domaine de la parole semble donc bien étroit et celui du Silence bien vaste. Si nous nous conformons à la loi de la nature, nous devons écouter beaucoup et parler peu.Dans notre quotidien, la parole est un culte et le silence est négligé. Si parler est semer, c’est donc pour agir, toutefois, notre verbe n’acquiert pas nécessairement cette puissance. Le travail est plus vivant que le discours, alors en silence travaillons.
Si les ordres contemplatifs ordonnent le silence plusieurs heures par jour, quand ils ne le décrètent pas perpétuel comme autrefois chez lesCisterciens, on comprend mieux alors pourquoi selon Lao-Tseu, « la plus grande révélation est le silence et qu’il permet de trouver son destin ». Vivre dans le silence c’est chercher sa résonance, ce silence intérieur qu’est l’attention, l’affection de soi-même. Les grandes douleurs comme les grandes joies sont muettes, car tout ce qui dépasse un certain niveau de vibrations intérieures ne trouveplus d’expression. Le silence est un apprentissage et en cela, il suppose un contrôle de la parole. Dans un certain contexte et dans une mesure de temps, il peut se transformer en mélancolie, en tristesse, ce huitième pêché capital selon Saint-Antoine, et, en rempart à la profondeur de la blessure rien ne semble mieux convenir que le silence lorsqu’il a le poids des larmes. Or, s’il est complet,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • En silence
  • Le silence
  • Silence
  • Le silence
  • Le silence
  • Le silence
  • le silence
  • Le silence

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !