Silence

415 mots 2 pages
Fille aînée, née dans une famille libre et modérée, j’ai été élevée selon certaines valeurs, tel le respect de l’autre, l’honnêteté, l’égalité, la liberté, la franchise, l’amour, la fidélité, l’exactitude, le dévouement, la spontanéité … J’ai été tout le temps entourée par ma famille à tel point que je n’ai jamais eu l’occasion de vivre mon silence seule… J’ai appris à être honnête, spontanée et positive tout en respectant l’autre, ceci m’a permis d’être vivante, essentielle dans la vie de mes proches, et de réfléchir ma joie de vivre, mon sourire et mon positivisme aux autres…
J’ai développé peu à peu une certaine dépendance à ce que je croyais que les autres attendaient de moi. Est-ce que je pouvais me montrer telle que j’étais avec mes besoins de calme dans l’environnement où je me trouvais ?
Ma spontanéité et ma franchise faisaient de moi une amie appréciée mais parfois gênait certains puisque je suis trop franche et directe à tel point que je ne peux et ne veux pas dire les choses telle quelles sont même si ceci peut être fort parfois et cela peut entrainer le malaise des autres…
J’ai appris à vivre mon silence, à me découvrir non par ce que les autres me renvoyaient mais en visitant mon intérieur.
Ainsi, ce Silence m’a appris à mieux écouter les autres, à mieux comprendre puisque ça a renforcé en moi le sens de l’observation. J’ai mieux compris ce que cela représente dans ma vie. Le silence m’a appris d’apaiser mes sentiments et mes émotions puisque je ne pouvais pas faire de réaction spontanée et je ne pouvais pas dire tout ce que j’ai à dire au moment même… Ainsi, ce silence fut une vraie discipline qui a fait taire mes agitations mentales, celles qui se manifestent quand nous entendons parler quelqu’un et qu’on voudrait préparer une réponse…
Le silence m’a appris que ma présence et mon être sont beaucoup plus précieux et essentiels que mes paroles, gestes et actes. Souvent dans la vie, nous voulons faire de la surenchère de mots… nous voulons

en relation

  • Le silence
    1574 mots | 7 pages
  • Le silence
    334 mots | 2 pages
  • Le silence
    1919 mots | 8 pages
  • Le silence
    304 mots | 2 pages
  • le silence
    1828 mots | 8 pages
  • Le silence
    639 mots | 3 pages
  • Silence
    1148 mots | 5 pages
  • Le silence
    1731 mots | 7 pages
  • Le silence
    2083 mots | 9 pages
  • LE SILENCE
    689 mots | 3 pages