smith

252 mots 2 pages
Comment la question de la répartition de richesses est-elle prise en compte par les courants fondateurs de la pensée économique ?

Licence Économie et Gestion – 1er année
TD d'Analyse Économique (Groupe B5)

Mercantilistes : il n'y a pas de question de répartition des richesses, leur but est d'accumuler le plus de métaux précieux possible

Physiocrates : Ces travaux révolutionnaires pour l'époque anticipent ceux d'Adam Smith en s'intéressant à la création de la richesse, mais aussi et surtout à sa répartition via des diagrammes de flux et de stocks représentant de manière très élaborée le fonctionnement de l'économie. Le but de ce groupe de marchands et de grands commis de l'État est de mettre en place les outils qui permettront au roi de France de mieux mesurer la création de richesse et ainsi pouvoir faire de meilleures lois permettant d'éviter les disettes via une production et une répartition optimisées des richesses
En opposition aux idées mercantilistes, les physiocrates considèrent que la richesse d'un pays consiste en la richesse de tous ses habitants et non pas seulement en celle de l'État. Cette richesse est formée de tous les biens qui satisfont un besoin et non de métaux précieux qu'il faudrait thésauriser. La richesse doit être produite par le travail.

La physiocratie distingue trois classes d'agents économiques :
1. La classe des paysans, qui est la seule productive (producteurs terriens) ;
2. La deuxième classe est appelée stérile et est composée des marchands et « industriels » ;
3. La troisième classe est celle des propriétaires.

en relation

  • Smith
    5907 mots | 24 pages
  • Smith
    531 mots | 3 pages
  • Smith
    1061 mots | 5 pages
  • Smith
    1466 mots | 6 pages
  • Smith
    663 mots | 3 pages
  • Smith
    5732 mots | 23 pages
  • Smith
    574 mots | 3 pages
  • Smith
    282 mots | 2 pages
  • Smith
    3810 mots | 16 pages
  • Smith
    1813 mots | 8 pages