Socialistes et syndicalistes à la belle epoque

1942 mots 8 pages
-------------------------------------------------
Michel Winock, La belle époque :
-------------------------------------------------
3ème partie : Familles religieuses et politiques :
-------------------------------------------------
Chapitre 13 : Socialistes et syndicalistes :

Pendant la Belle Epoque, le socialisme en France croît fortement, sous deux tendances : le socialisme politique et le syndicalisme révolutionnaire. Même si l’alliance entre parti et syndicat est inconnue en France, ces deux courants achèvent leur unification : fondation de la « Grande CGT » (1902) et de la SFIO (1905). Les deux courants soutiennent les mouvements ouvriers et vont converger avant 1914 sur la question de la lutte contre la guerre. Jean Jaurès (assassiné en 1914) est à cette époque le « leader » du socialisme français. Le mouvement socialiste apparaît comme un mouvement aux tendances révolutionnaires qui peuvent laisser à penser qu’il est hors du système républicain.

LE SOCIALISME AU TOURNANT DU SIECLE :
¤ L’affaire Dreyfus et le cas Millerand : Division des deux leaders socialistes lors de l’affaire Dreyfus : Jaurès clame l’innocence de Dreyfus et veut engager le socialisme dans la « bataille » tandis que Guesde, marxiste, veut laisser de côté ce problème « bourgeois ». Suite au célèbre article de Zola et à la montée du nationalisme et de l’antisémitisme, le groupe socialiste publie un manifeste signé par tous les membres et invitant les ouvriers à ne pas s’engager. Jaurès et une petite partie des indépendants et allemanistes s’engagent mais la majorité s’abstient. En mai 1898, il y a une débâcle des socialistes lors des élections législatives (Jaurès et Guesde battus) qui conduit (poussé notamment par la montée des ligues nationalistes) à une attitude défensive et à la création d’un comité de vigilance qui conduit à un comité d’entente. Devant la tentative de coup d’état de Déroulède, les socialistes s’unissent pour un candidat, Emile

en relation

  • La politique lors de la belle époque
    638 mots | 3 pages
  • Communisme
    5779 mots | 24 pages
  • Le syndicalisme
    2097 mots | 9 pages
  • Tableau de la france à la belle époque
    2253 mots | 10 pages
  • Commentaire d arrêt internationnal
    7908 mots | 32 pages
  • Essor économique et mutations sociales en europe, de 1880 à 1913.
    1914 mots | 8 pages
  • Socialisme
    3901 mots | 16 pages
  • Histoire du design, les débuts du design.
    1595 mots | 7 pages
  • Le Chant Des Marais 3
    974 mots | 4 pages
  • Belle epoque
    4574 mots | 19 pages