Sociolinguistique

17827 mots 72 pages
Manuscrit auteur, publié dans "Cahiers de sociolinguistique, 11 (2006) 175 à 214"

Francis MANZANO Directeur du Centre d’Etudes Linguistiques (CEL), EA 1663, Université de Lyon & Centre de Recherche sur la Diversité Linguistique de la Francophonie (ERELLIF, EA 3207, Rennes 2) francis.manzano@neuf.fr hal-00351800, version 1 - 11 Jan 2009

BERBÈRES, BERBÉRITÉ : NOMS, TERRITOIRES, IDENTITÉS
Considérations anthropologiques, lexicologiques et onomastiques en suivant Germaine Tillion (2000) et quelques autres.1

Dans cette contribution je souhaite procéder à une réflexion sur la question générale de l’identité berbère, ici mise en relation d’une part avec ses organisations territoriales et communautaires, d’autre part avec les systèmes de noms qu’elle produit. Il se trouve que cette langue et ce peuple ont beaucoup compté dans la maturation de mon projet personnel d’une sociolinguistique méditerranéenne qui ne serait plus le résultat d’un simple collage de plusieurs sociolinguistiques sectorielles régionales. Durant la période de préparation de ce numéro 11 des Cahiers de Sociolinguistique, je suis tombé tout à fait par hasard sur un ouvrage de Germaine Tillion2 publié en 2000 (mais que je n’avais pas vu passer). Il se trouvait sagement rangé pas très loin de l’ouvrage que je lisais à ce moment (Maurice Godelier, Métamorphoses de la parenté. Fayard, 2004), rapprochement qui est tout ce qu’on voudra sauf innocent. Ayant beaucoup fréquenté l’ethnographie du Maghreb de la première moitié du XXe siècle (celle du Maroc notamment), la lecture de Germaine Tillion me remit immédiatement dans la logique d’une linguistique ethnographique
1 2

Texte paru dans Cahiers de Sociolinguistique, n°11 (2006). Comme beaucoup de gens, j’avais lu auparavant Le Harem et les cousins, livre phare, désormais classique, de Germaine Tillion.

Francis MANZANO – BERBÈRES, BERBÉRITÉ

hal-00351800, version 1 - 11 Jan 2009

qui peut fournir certaines clefs anthropologiques. D’une

en relation

  • sociolinguistique
    15628 mots | 63 pages
  • Sociolinguistique
    1993 mots | 8 pages
  • Sociolinguistique
    5185 mots | 21 pages
  • Sociolinguistique
    4827 mots | 20 pages
  • La sociolinguistique
    1322 mots | 6 pages
  • Sociolinguistique
    320 mots | 2 pages
  • Sociolinguistique
    1533 mots | 7 pages
  • Sociolinguistique
    615 mots | 3 pages
  • Sociolinguistique
    3086 mots | 13 pages
  • la sociolinguistique
    5927 mots | 24 pages