Sociologie de l'opinion publique

10429 mots 42 pages
L’impression de répétition et d’enlisement que suscite le débat français autour de l’opinion publique, de sa définition et de sa mesure dans les sciences sociales devrait constituer un véritable sujet d’étonnement. Au flou qui entoure la notion est venue s’ajouter une controverse d’une rare intensité sur l’instrument qui est censé la mesurer. Ce court essai à vocation synthétique se propose de repartir de ces deux débats pour lancer quelques hypothèses quant à la nature des transformations apportées à la définition de l’opinion publique par la généralisation de l’usage des enquêtes d’opinion.

La réflexion autour de l’opinion publique laisse en effet apercevoir ce paradoxe étrange et souvent noté : il existe un contraste saisissant entre la fréquence des usages scientifiques et politiques de cette notion et les difficultés qui président à sa définition, entre sa longévité et sa labilité, sa résistance et son évanescence. Le désarroi des glossateurs se manifeste de manière souvent explicite. Parmi d’autres exemples il est d’usage de rappeler que vers le milieu des années soixante, un manuel américain pouvait recenser plus d’une cinquantaine de définitions de la notion, partiellement irréductibles les unes aux autres . Selon le rédacteur de l’entrée “opinion publique” de l’International Encyclopaedia of Social Sciences , “il n’y (aurait) pas de définition généralement acceptée de l’opinion publique. Or le terme est employé avec une fréquence croissante depuis qu’il est entré dans l’usage populaire à l’époque de la Révolution française” . Son homologue de l’Encyclopaedia Universalis exprime de semblable difficultés : “L’opinion, avertit Georges Burdeau fait partie des phénomènes sociaux apparemment évidents mais qui se dérobent à l’analyse dès que celle-ci vise à la précision scientifique”.

De tels aveux d’impuissance ne datent pas d’hier et se rencontrent dès les origines des sciences sociales. Les fragments qui nous sont restés d’une table ronde organisée par

en relation

  • Sociologie de l'opinion publique
    12878 mots | 52 pages
  • Sociologie l1 : exposé sur "l'opinion publique n'existe pas" de pierre bourdieu
    1832 mots | 8 pages
  • opinion publique et sondage
    3513 mots | 15 pages
  • Sociologie politque et electorale
    2248 mots | 9 pages
  • Fiche lecture "la psychologie sociale", gustave nicolas fischer
    5751 mots | 24 pages
  • Sociologie des médias
    1036 mots | 5 pages
  • Pierre Bourdieu "Questions de Sociologie"
    1372 mots | 6 pages
  • Crise et mobilisation des reseaux sociaux
    311 mots | 2 pages
  • ma communication
    696 mots | 3 pages
  • L'opinion publique n'existe pas - Bourdieu
    3262 mots | 14 pages