Socrate

285 mots 2 pages
Socrate
« Je sais que je ne sais rien »
Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l’univers et les Dieux. »
Socrate n’a rien laissé d’écrit. Système d’enseignement, méthode nommée maïeutique, ou l’art d’illuminer les esprits, càd réussir à ce que l’interlocuteur découvre ses propres vérités.
Relaté par Platon, Xénophon.
Sa logique : recherche des définitions générales. Il faut savoir ce que sont les choses, indépendamment de leur apparence, pour les connaître véritablement, et construire une science à leur sujet. La définition de chaque chose doit avoir une valeur universelle (à l’opposé du relativisme).
L’ironie et la maïeutique : 2 phases de la méthode, basée sur le dialogue, la conversation, la dialectique, dans laquelle, au travers du raisonnement inductif, on peut espérer atteindre la définition universelle des termes, objet de l’investigation.
Méthode en 2 phases :
1. Reconnaître notre ignorance de la définition que nous cherchons.
2. Donner de la lumière : consiste à la recherche de la vérité, de la définition universelle, mode de référence morale.
Cette méthode pouvait être très déconcertante, si on n’atteignait pas le but recherché. La Connaissance, sa recherche strictement comme un moyen pour l’action (connaissant le « Bon », on pouvait agir en conséquence pour l’exercer).
Connaissance = mène à la vertu
Ignorance = mène au vice.
En résumé, la question morale de la Connaissance du « Bien » a été le centre de ses enseignements, le 1er pas pour atteindre la Connaissance et la Vertu (car connaître le bien et le pratiquer étaient pour Socrate la même chose), consistait en l’acceptation de leur propre ignorance.
Condamné à boire la cigüe au Tribunal d’Athènes. Mort pour ses idées.
Après sa mort, Platon fonde

en relation

  • socrate
    1655 mots | 7 pages
  • Socrate
    1289 mots | 6 pages
  • Socrate
    301 mots | 2 pages
  • Socrate
    422 mots | 2 pages
  • Socrate
    1274 mots | 6 pages
  • Socrate
    1150 mots | 5 pages
  • Socrate
    661 mots | 3 pages
  • SOCRATE
    266 mots | 2 pages
  • Socrate
    2551 mots | 11 pages
  • Socrate
    625 mots | 3 pages