Socrate

1191 mots 5 pages
SOCRATE. «En toute occasion l’injustice est pour celui qui la commet un mal et une honte. »

Est-ce qu’une personne qui commet une injustice ressent automatiquement de la honte et des remords ? Quand quelqu’un commet une injustice c’est toujours mal vu par la société, peu importe où l’on habite sur la planète. Toutes sortes d’injustices, même si elles ne sont pas aussi graves les unes que les autres, méritent d’être punis. Une petite injustice peu être pardonnée assez rapidement tout dépendant du contexte. Par contre, les autres personnes qui commettent des fautes graves méritent-elles toutes la peine de mort ou une sanction moins pénible comme la prison ? Certaines personnes dans notre société seraient totalement d’accord avec le fait de faire exécuter ces « mauvaises » personnes et d’autres opterons pour la prison parce qu’ils seraient répugnés à l’idée de faire tuer un être humain. On parle ici d’une question philosophique, qui fait partie du domaine de l’éthique morale. L’éthique est l’ensemble des valeurs qui visent au bon fonctionnement de notre société. Pour arriver à une évidence rationnelle on peut répondre à cette question philosophique par le moyen de la réflexion critique.
Dans l’exergue placé au début de l’introduction, Socrate nous amène à prendre conscience qu’un être humain qui commet une injustice ressent automatiquement de la honte. Une personne censée et saine d’esprit se sent toujours coupable ou a des remords lorsqu’elle commet une action qui est injuste. Certaines personnes croient que la peine de mort aiderait à nous débarrasser de ces personnes qui commettent des injustices et des fautes graves. En opposition totale avec cette option, d’autres personnes préfèrent la prison comme solution parce qu’elles trouvent ça barbare de faire exécuter des gens. Personnellement, je trouve que la peine de mort peut effectivement nous débarrasser de ces criminels qui commettent des fautes très graves comme le viol, l’inceste et le

en relation

  • socrate
    1655 mots | 7 pages
  • Socrate
    1289 mots | 6 pages
  • Socrate
    301 mots | 2 pages
  • Socrate
    422 mots | 2 pages
  • Socrate
    1274 mots | 6 pages
  • Socrate
    1150 mots | 5 pages
  • Socrate
    661 mots | 3 pages
  • Socrate
    2551 mots | 11 pages
  • SOCRATE
    266 mots | 2 pages
  • Socrate
    625 mots | 3 pages