SOG_ArreteOuvertureConcours_Session_mars2016

1998 mots 8 pages
13 août 2015

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Texte 45 sur 125

Décrets, arrêtés, circulaires
TEXTES GÉNÉRAUX
MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR

Arrêté du 10 août 2015 autorisant l’ouverture de concours pour le recrutement de sous-officiers de gendarmerie (session de mars 2016)
NOR : INTJ1519331A

Par arrêté du ministre de l’intérieur en date du 10 août 2015, est autorisée l’ouverture des concours prévus aux 1o et 2o de l’article 13-1 du décret no 2008-952 du 12 septembre 2008 modifié portant statut particulier du corps des sous-officiers de gendarmerie.
En application de l’article 4 de l’arrêté du 27 avril 2011 modifié fixant les programmes, les conditions d’organisation et de déroulement ainsi que les coefficients attribués aux différentes épreuves des concours prévus à l’article 13-1 du décret no 2008-952 du 12 septembre 2008 portant statut particulier du corps des sous-officiers de gendarmerie, l’annexe I du présent arrêté fixe les modalités d’inscription des candidats.
L’autorisation de s’inscrire (par voie télématique ou par dépôt d’un dossier de candidature) court du 7 septembre au 20 novembre 2015, à minuit (heure de Paris) pour les concours prévus aux 1o et 2o de l’article 13-1 du décret précité. Le calendrier des épreuves est fixé en annexe II du présent arrêté. Les candidats inscrits aux concours reçoivent à l’adresse qu’ils ont indiquée lors de leur inscription, une convocation nominative indiquant la date, l’heure et le lieu des épreuves des concours.
Les candidats n’ayant pas reçu leur convocation au plus tard quinze jours francs avant la date de la première épreuve du concours doivent se rapprocher sans délai du centre de sélection et de concours désigné lors de leur inscription. Les centres d’examen sont ainsi répartis :
1o Pour la phase d’admissibilité :
– en fonction du volume des candidats, un ou plusieurs sites en métropole (dont un en région Ile-de-France) ;
– en fonction du volume des candidats, un ou plusieurs sites par collectivité

en relation