Sommes-nous gouvernés par notre inconscient?

704 mots 3 pages
I. Nous sommes dirigés par des sentiments inconscients. Nos motivations profondes nous échappent. L'inconscient joue un grand rôle dans nos actes, mais nous préférons l'ignorer pour avoir l'illusion d'être maîtres de notre comportement.

Les pulsions refoulées se manifestent par des symptômes.
Certains troubles psychologiques résultent d'un conflit entre notre « moi » (l'idée que nous avons de nous-même) et notre inconscient. Lorsque nous refoulons certains sentiments ou certains souvenirs qui nous semblent insupportables ou gênants, ceux-ci risquent de « revenir par la fenêtre » en provoquant alors des symptômes: troubles nerveux, hallucinations, angoisses, etc.
L'inconscient est présent même dans la vie quotidienne.
Même si nous ne sommes pas malades, l'inconscient se manifeste. Par exemple, dans le sommeil, pendant lequel la vigilance de la conscience diminue. Nous faisons des rêves qui nous semblent sans queue ni tête, mais qui symbolisent en fait des désirs ou des peurs que nous avons censurés à l'état de veille. Quand nous faisons un lapsus (par exemple quand nous disons un mot pour un autre), nous exprimons ce que nous pensons vraiment. Ou encore lors des actes manqués, lorsque nous oublions un rendez-vous.
Nous sublimons nos pulsions sexuelles.
Les pulsions sexuelles constituent le moteur fondamental de notre comportement. Mais la vie en société exige que nous refoulions ces pulsions et que nous canalisions leur énergie pour effectuer des tâches plus civilisées: travailler, penser, créer, etc. C'est ce que Freud appelle la sublimation.

L'inconscient nous gouverne même si nous ne le savons pas. Si nous refoulons certains sentiments, eux-ci reviennent nous troubler sous forme de symptômes.

II. La volonté domine l'inconscient, tout comme l'esprit domine le corps.

A supposer que l'inconscient existe vraiment, l'homme peut toujours dominer ses pulsions par la raison et la volonté. Un être qui se laisse gouverner par des forces inconscientes

en relation

  • La notion d'inconscient introduit-elle la fatalité dans la vie de l'homme ?
    827 mots | 4 pages
  • Peut on ne pas savoir ce que l'on fait?
    1546 mots | 7 pages
  • Qui nonus gouverne ?
    10960 mots | 44 pages
  • L'inconscient
    1534 mots | 7 pages
  • Analyse texte droit constitutionnel
    759 mots | 4 pages
  • La conscience
    1105 mots | 5 pages
  • La conscience entraine elle une fatalité dans l'existence humaine ?
    779 mots | 4 pages
  • L_inconscient_est
    1172 mots | 5 pages
  • La raison peut elle gouverner ?
    1903 mots | 8 pages
  • L'inconscient
    5017 mots | 21 pages