Sommes-nous libre lorsqu'on est amoureux

599 mots 3 pages
Un sacrifice est contraire à la liberté
Faire un sacrifice, c’est renoncer à une chose à laquelle on tient, pour pouvoir en avoir une autre à laquelle on (logiquement) tient plus. Quelqu’un qui est amené à faire un sacrifice ne peut être considéré libre puisqu’il est contraint de n’en faire qu’une des deux. Un homme ne peut être libre s’il est obligé de faire un choix entre deux choses ou plus. Cela représente la contrainte de ne choisir que l’une ou l’autre des options offertes, alors qu’il voudrait peut-être avoir les deux.

Doit assumer les conséquences de ses actes
Un homme, qu’il soit amoureux ou non, doit assumer les conséquences de ses actes. Par exemple, lorsqu’il frappe sur quelque chose, il doit accepter le fait d’avoir brisé cette chose. Le moindre geste ou action, aussi minime soit-il, aura des conséquences. Ainsi, l’action de tomber en amour et le geste de vivre l’amour impose des conséquences, qui sont, plaisantes ou non, des sacrifices. (Exemples; les choses que nous dirons à notre partenaire, comment nous nous comportons avec lui/elle.) Les répercussions de nos actions empêchent l’homme d’être à 100% objectif lorsqu’il choisit quoi faire.
Couple impose des restrictions
Être dans un couple implique obligatoirement des sacrifices, à cause des règles et des actions qui sont rattachées à la vie de couple. Des exemples classiques, comme l’exclusivité, passer du temps ensemble, ou communiquer. Ceux-ci, même si ils sont commis de plein gré et par choix éclairé, imposent des restrictions. Quelqu’un dans une relation n’est pas libre de décider du jour au lendemain d’arrêter toutes communications avec son partenaire. Ces restrictions sont à l’antipode de la liberté.
Le fait même d’être en couple contredit la définition même de liberté.
Se mettre en couple avec quelqu’un est un choix que chaque personne du couple fait. En acceptant, ils font le choix d’être en couple et renoncent au célibat. Cette renonciation est un sacrifice, qui est contraire à la

en relation

  • Lettre a chanut descartes
    1278 mots | 6 pages
  • Le désir autrui
    1882 mots | 8 pages
  • la création
    1326 mots | 6 pages
  • Le sujet
    5788 mots | 24 pages
  • Arguments sur la non existence des âmes soeurs
    1811 mots | 8 pages
  • Vivre en couple
    7276 mots | 30 pages
  • Amour
    5366 mots | 22 pages
  • Philosophie, l'art et la technique
    922 mots | 4 pages
  • DISSERTATION DESIR
    2204 mots | 9 pages
  • La personnalité
    4112 mots | 17 pages