Somon rose

1072 mots 5 pages
* 28 personnes sont mortes (neuf par accidents, sept par intoxication au monoxyde de carbone, cinq dans des incendies, quatre d'hypothermie et trois par des activités à risque diverses comme le déneigement des toits glacés)[1] » ; * « environ 900 000 foyers ont été privés d'électricité au Québec et 100 000 en Ontario » (en général un client moyen représente de trois à quatre personnes) ; * « environ 100 000 personnes ont dû se réfugier dans des centres d'hébergement » ; * « sur une période de 24 à 48 heures, certains ont dû faire bouillir leur eau avant de la consommer » ; * « les compagnies aériennes et ferroviaires ont dû inciter les gens à éviter la région touchée » ; * « 16 000 soldats (y compris 3 700 réservistes) ont été déployés pour aider au nettoyage et aux évacuations et pour assurer la sécurité » (Opération Récupération[16]) ; * « des millions de résidents des régions touchées ont dû vivre en transit, visitant leur famille pour se laver ou partager leur repas ou emménageant temporairement chez des amis ou dans un centre d'hébergement » ; * « l'épisode prolongé de verglas a endommagé des millions d'arbres, 120 000 km de lignes électriques et de câbles téléphoniques, 130 pylônes de transport (en fait, ce sont 1 000 pylônes d'acier qui se sont écroulés[17]) évalués à 100 000 $CAN chacun et environ 30 000 poteaux de bois à 3 000 $CAN pièce ». * le verglas massif[3] ou tempête de pluie verglaçante[4] de 1998 dans le nord-est de l'Amérique du Nord est une période de cinq jours consécutifs en janvier 1998 où une série de perturbations météorologiques donnèrent des pluies verglaçantes dans l'est du Canada, la Nouvelle-Angleterre et le nord de l'État de New York. Le verglas, atteignant plus de 100 mm d'épaisseur par endroits, a provoqué l'un des plus importants désastres naturels en Amérique du Nord. * Le poids du verglas a provoqué des pannes de courant généralisées par l'écroulement des pylônes de plusieurs lignes à haute

en relation

  • Conservation de la biodiversité
    2555 mots | 11 pages
  • IMPACT DE LA VEGETATION GRIMPANTE SUR LE
    74408 mots | 298 pages