Souvenir de la nuit du 4

483 mots 2 pages
Corneille Pierre

Lorsque Pierre Corneille écrit L’Illusion comique, il n’a choisit de suivre la voie du théâtre que depuis six ans. Son origine sociale et son éducation le destinaient à une carrière d’avocat, mais sa vocation était ailleurs. Né à Rouen le 6 juin 1606, Corneille appartient à une bourgeoisie de province aisée et reconnue. Brillant élève des jésuites de Rouen, il fut poussé dans une carrière de dramaturge, qui ne lui était apparemment pas destinée, par le succès parisien de ses premières pièces, dont Mélite, confiée à un comédien célèbre, Montdory, qui la joue à Paris avec succès durant la saison 1629-1630. Auteur rapidement célèbre, Corneille bénéficie très tôt de la protection des Grands et en particulier du mécénat de Richelieu, ministre d’Etat de Louis XIII. Dès 1634, Corneille est choisi par le cardinal, passionné de théâtre, avec quatre autres écrivains, pour écrire une œuvre collective, La Comédie des Tuileries, jouée en 1635 devant la Cour. En 1635, le cardinal institue l’Académie française. L’année suivante, les Sentiments de l’Académie sur le Cid exposent ainsi des analyses reprochant à Corneille d’avoir ignoré les usages d’un classicisme en voie d’élaboration. Lorsqu’il publie L’Illusion Comique, Corneille n’est pas un auteur « classique » mais il participe à la volonté affichée par le pouvoir royal de mettre en valeur la culture française, et d’assurer son rayonnement. La dernière scène de L’Illusion Comique fait d’ailleurs mention d’un « grand Roi », « foudre de la guerre » qui aime à « prêter l’œil et l’oreille au Théâtre françois », allusion assez transparente à la faveur dont l’art dramatique bénéficie auprès des Grands. Cependant Corneille reprend bientôt sa liberté, dès 1638, même s’il est passionné, c’est-à-dire subventionné, par Richelieu. Entre-temps, en 1637, Louis XIII accorde des lettres de noblesse au père de Corneille pour service rendu au théâtre par son fils. L’Illusion Comique se situe donc dans cette période où

en relation

  • Souvenir de la nuit du 4
    1855 mots | 8 pages
  • Souvenir de la nuit du 4
    813 mots | 4 pages
  • Souvenir de la nuit du 4
    733 mots | 3 pages
  • Souvenir de la nuit du 4
    548 mots | 3 pages
  • souvenir de la nuit du 4
    1763 mots | 8 pages
  • souvenir de la nuit du 4
    1315 mots | 6 pages
  • Souvenir de la nuit du 4
    262 mots | 2 pages
  • Souvenir de la nuit du 4
    777 mots | 4 pages
  • Souvenir de la Nuit du 4
    584 mots | 3 pages
  • Souvenir de la nuit du 4
    772 mots | 4 pages