« Souveraineté nationale, souveraineté populaire sous la vème république.

1407 mots 6 pages
« Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément ». Cette citation est tirée de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 aout 1789. On y voit apparaitre un élément qui est celui de nation, c’est par et pour elle que s ‘exprime la souveraineté nationale. La nation est en quelque sorte l’âme d’un pays. Ses citoyens passés, présents et futurs, de ce fait elle agit en prenant en ligne de compte la mémoire collective, le regard objectif sur l’histoire, elle essaie de l’adapter dans ses actions afin de garantir un présent convenable à ses citoyens futurs. La Vème république qui fut créée par le général De Gaulle et pour son exercice du pouvoir aux yeux de beaucoup, réinstaura un équilibre qui semblait alors nécessaire au bon fonctionnement de la France, il rationnalisa le régime parlementaire. La constitution de la Vème république fut adoptée par referendum en 1958. Ce nouveau système politique mit fin a l’hégémonie du parlement en limitant son champ d’action. On peut alors voir une volonté de replacer le peuple au centre du mécanisme, du fait d’un équilibre des pouvoirs mieux agencé. On retrouve ici l’idée de Montesquieu selon laquelle les pouvoirs s’affaiblissent entre eux pour éviter la domination d’un seul. Cependant la population d’un pays n’est qu’une infime partie de la nation, elle ne doit pas être le seul moyen d’expression de la souveraineté nationale. Pour pallier à ce problème on recourt à des mandataires élus dotés de mandats représentatifs et qui représentent chacun la nation toute entière et non leurs simples électeurs, car elle est supérieure aux sommes qui la composent. Mais même si il n’en est pas la totalité, le peuple reste cependant la partie active de la nation, on lui accorde de ce fait des droits et des moyens d’expression qui lui garantissent une place dans le système qui l’entoure. On peut alors se demander comment la

en relation

  • Souveraineté de la Veme république
    1814 mots | 8 pages
  • La souveraineté sous la vème république
    745 mots | 3 pages
  • La cinquième république, souveraineté nationale ou populaire ?
    1487 mots | 6 pages
  • La france est-elle une démocratie semi directe ?
    2337 mots | 10 pages
  • Le peuple sou la vème république, un peuple souverain ?
    2108 mots | 9 pages
  • Quoi
    2110 mots | 9 pages
  • La distinction etre souveraineté nationale et souverainté populaire a t elle encore un interet
    2108 mots | 9 pages
  • La france est-elle une démocratie semi-directe?
    1918 mots | 8 pages
  • Droit
    1314 mots | 6 pages
  • Referendum sous la vème république
    1542 mots | 7 pages