Souveraineté populaire et souveraineté nationale

Pages: 6 (1491 mots) Publié le: 15 février 2014
« La Souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle d'une République […], c'est-à-dire la plus grande puissance de commander. », c'est ainsi que Jean Bodin se représente la souveraineté dans son œuvre Les six livres de la République.
En l'espèce, la souveraineté est le droit exclusif d'exercer l'autorité publique à travers les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Elle appartient àl'État, qui est supérieur à toute autre entité, et elle est productrice de droits sans être soumise à aucun contrôle. La souveraineté peut porter plusieurs noms selon son mode de détention : elle peut être monarchique si elle est détenue par une seule personne, oligarchique si elle appartient à un groupe restreint de plusieurs individus ou encore démocratique quand elle est détenue par le peupleou par la Nation. La souveraineté démocratique apporte ainsi une nuance sur l'identité des titulaires de cette souveraineté puisqu'elle oppose deux théories conceptuelle ment opposées : la souveraineté populaire et la souveraineté nationale, qui ont été théorisées au Siècle des Lumières en Europe Occidentale par différents philosophes et politologues.
Nous pouvons alors nous demander de quellemanière la souveraineté démocratique s'exprime-t-elle à travers ces deux théories ?
Afin de répondre à cette question, il s'agira en premier lieu de développer la notion de souveraineté populaire et de démocratie directe pour, dans un second temps, analyser la théorie de la souveraineté nationale et leurs applications concrètes.


I- La souveraineté populaire, une représentation de la démocratiedirecte :

Dans un premier temps nous analyserons la théorie de Jean-Jacques Rousseau sur la souveraineté populaire pour ensuite observer son expression dans la démocratie directe.

A- La souveraineté populaire selon Jean-Jacques Rousseau:

La souveraineté populaire est une théorie pensée par le philosophe français des Lumière Jean-Jacques Rousseau dans son œuvre Du contrat social écriteen 1762. Il y développe l'idée que la souveraineté appartient au peuple et que chaque citoyen en est titulaire d’une parcelle, qu'il possède comme un droit inaliénable, imprescriptible et qui ne peut être délégué: « le souverain n'est formé que des particuliers qui le composent ». De ce fait, l'exercice du pouvoir politique implique que tous les citoyens doivent s'assembler et statuer puisqueRousseau affirme que: « Toute loi que le peuple n’a pas ratifiée est nulle ». Cette affirmation indique implicitement la reconnaissance du suffrage universel et le droit d’exercer personnellement sa souveraineté par le vote des lois. Cependant, afin que l'État ne soit pas paralysé, les décisions doivent être prises à la majorité, la minorité étant contrainte de les respecter.
Conscient que dans lesgrands états, le vote direct est impossible, Rousseau préconise la désignation d'individus pour agir à la place du peuple: il les appelle les commissaires et les investis d’un mandat impératif. Dès lors, ils doivent suivre scrupuleusement les instructions de vote qui leur ont été données sous peine de révocation par le corps électoral. Les lois votées par ces mandataires étant l'expression de lavolonté générale du peuple, la souveraineté populaire confère une primauté à ces lois et leur donne un caractère inaliénable.

Dans la souveraineté populaire, c'est donc la démocratie directe qui s'exprime puisque le peuple exerce directement le pouvoir politique.

B- L'expression de la souveraineté dans la démocratie directe:

Ainsi la souveraineté populaire s'exprime à travers ungouvernement direct. Cette forme de gouvernement était florissante dans l'antiquité grecque où tous les citoyens se réunissaient sur l'agora et votaient la Loi.
De nos jours, on retrouve ce type de gouvernement au sein de la confédération helvétique en Suisse. En effet, dans 3 cantons de ce pays (Glaris, Unterwalden et Appenzell), les citoyens traitent directement des affaires politiques du territoire...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Souveraineté nationale et souveraineté populaire
  • Souveraineté populaire, souveraineté nationale
  • Souveraineté nationale et souveraineté populaire
  • Souveraineté nationale et souveraineté populaire
  • Souveraineté nationale et souveraineté populaire
  • Souveraineté nationale, souveraineté populaire
  • La souveraineté nationale et la souveraineté populaire
  • Souveraineté populaire et souveraineté nationale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !