Souveraineté

1877 mots 8 pages
Chapitre 1 : La souveraineté.

Ceux au-dessus de quoi il n’y a rien. JELLINCK la souveraineté c’est la compétence de la compétence. Si le souverain garde la compétence de ses compétences il peut ce faire des limites en déléguant. ( UE)

La souveraineté s’applique sur un territoire donnée. Sur ce territoire réside des citoyens. Qu’ Advient-il des gens qui n’on pas de territoire donné ? gens du voyage ou les nomades . Lorsque l’on à pas de territoire on ce place sous une autre souveraineté. Les Etats souverain on beaucoup difficulté à gérer ces personnes.

Section1 : La définition formelle.
Son essence- sa nature- sa forme.

16ième s Jean Bodin inventeur de la souveraineté
20ième s Max Weber constitue 2 pôles historique de la souveraineté à 4siecles de différences.

I- Jean Bodin
„Il n’est de richesse que d’homme“ C’est un humaniste tout comme Erasme. Née au 16ième s, au cours duquel il va y avoir une véritable révolution politique- théologique. Il va être le 1ière à pensé le pouvoir après la fin de l’unité chrétienne dans un livre parue en 1576 « les 6 livres de la république »

A- J-B et la fin de l’unité chrétienne.

La fin de l’unité parce que le christianisme va ce divisé en deux grand partie : protestantisme et catholicisme qui va amener à une guerre religieuse. On pensé le pouvoir d’une manière qui a totalement disparue. C’est l’expression de la religion chrétienne ; le Roi est le bras temporel, séculier du pouvoir spirituel. Il agit en tant que Roi très catholique. Un Roi invisible parce que son rôle et juste de ce faire transpercé par le pouvoir de Dieu ; le Roi est un « vitrail ». On a cet penser car la France est un Etat chrétien. Mais aussi parce que chez certain auteur on va dire que le pouvoir est une sanction car l’homme a péché. La vision BODIN : le Roi n’a pas à prendre parti, il ce situe au dessus car il est souverain.

B- Caractères de la souveraineté. Nombre de 2 :

en relation

  • La souveraineté
    2084 mots | 9 pages
  • La souveraineté
    1318 mots | 6 pages
  • Souveraineté
    792 mots | 4 pages
  • Souveraineté
    1263 mots | 6 pages
  • La souveraineté
    1874 mots | 8 pages
  • La souveraineté
    556 mots | 3 pages
  • La souveraineté
    1822 mots | 8 pages
  • La souveraineté
    793 mots | 4 pages
  • La souveraineté
    2710 mots | 11 pages
  • La souveraineté
    1436 mots | 6 pages