Spéculation

538 mots 3 pages
*La spéculation 1. définition
La spéculation est une activité commerciale ou financière qui consiste à acheter des produits, des actifs immobiliers, des collections ou un contrat dérivé et d’en tirer des bénéfices via les fluctuations du marché.
Si les prix évoluent dans la direction que l’on avait prédite, on en retire un bénéfice. Inversement si les prix évoluent dans la direction inverse, on occasionne une perte, cette perte constitue le risque de la spéculation.
Une catégorie d’instruments financiers plus spécifiques comme les contrats à terme et les produits dérivés permettant la spéculation de grands montants monétaires alors que l’on dispose que d’une petite somme d’argent au départ. Ces mêmes instruments mettent en vente des biens dont on ne dispose pas encore et qu’il faudra dés lors acheté afin de les fournir.
La spéculation permet la couverture des risques qui est l’opération via laquelle les agents transfèrent leurs risques au spéculateur afin de se couvrir.
La spéculation peut être positive ou négative :
Positive dans le sens ou elle contribue à l’investissement des entreprises et cela permet aussi l’augmentation de la liquidité des marchés.
Négative parce qu’elle ne tient pas compte des analyses fondamentales, le cas de « Bandwagon speculation » c’est le terme employé pour les agents qui sont soit optimistes, soit pessimistes, leurs actions vont entrainer un mouvement de masse ainsi que la volatilité sur le marché.

2. La spéculation est elle condamnable ?
Indépendamment de tout jugement moral, la spéculation est nécessaire au bon fonctionnement des marchés à terme car elle en assure la « liquidité ». En effet, les ordres d'achats et de ventes à terme émanant des opérateurs qui cherchent à se couvrir ont peu de chances de s'ajuster spontanément. Les marchés à terme sont structurellement déséquilibrés, et les spéculateurs contribuent à l'ajustement nécessaire en se portant contreparties du solde des positions. Leur rôle paraît

en relation

  • La speculation
    911 mots | 4 pages
  • Spéculation
    10316 mots | 42 pages
  • Spéculation
    5416 mots | 22 pages
  • La speculation
    270 mots | 2 pages
  • Spéculation
    1047 mots | 5 pages
  • La spéculation
    1493 mots | 6 pages
  • La spéculation
    1022 mots | 5 pages
  • Spéculation financière
    1809 mots | 8 pages
  • Exercice spéculation
    822 mots | 4 pages
  • Histoire de la spéculation
    1148 mots | 5 pages