Spinoza

964 mots 4 pages
Spinoza (Baruch), célèbre philosophe, né à Amsterdam le 24 novembre 1632, mort à la Haye le 23 février 1677. Appartenant à une famille juive d'origine méridionale (Portugal), il fut élevé par les rabbins dans l'étude de l'Ancien Testament et du Talmud. D'assez bonne heure son esprit secoua le joug de la scolastique juive, et, pour avoir émis des doutes sur l'authenticité des textes consacrés, il fut solennellement excommunié de la synagogue. Il avait vingt-quatre ans, il était initié aux idées de son temps, en particulier à la philosophie de Descartes (Cartésianisme), mais bientôt il pensa par lui-même, et imagina un système qui lui est propre; il se retira pour méditer, d'abord aux environs de La Haye (Rhinsburg, de 1656 à 1663 Voorburg, de 1663 à 1669), puis à La Haye, gagnant le peu qui lui suffisait à vivre en préparant des verres pour les microscopes; il y mourut de la tuberculose, à peine âgé de 45 ans. Il avait refusé la chaire de philosophie de Heidelberg pour conserver toute son indépendance.

Bouillet décrit ainsi sa philosophie :

Il n'admet qu'une substance unique, infinie, Dieu; il lui donne deux attributs essentiels, l'étendue et la pensée; tous les êtres finis ne sont que des parties ou des manifestations de cette seule substance les corps n'étant que des modes de l'étendue infinie, et les esprits des modes de la pensée divine tout est l'effet d'une nécessité absolue; il n'y a de liberté ni dans l'humain, ni même dans Dieu. Spinoza expose ce système avec tout l'appareil géométrique, commençant par définir la substance, la cause, termes abstraits sur lesquels tout repose, puis avançant ses axiomes, proposant ses postulats, et donnant enfin ses démonstrations.

Le système de Spinoza est exposé dans plusieurs ouvrages. Il a écrit un Court Traité de Dieu, de l'Homme et de sa Béatitude, première esquisse de sa « philosophie», qu'il rédigea plus tard sous forme géométrique et à laquelle il donna le nom définitif de morale : Ethica; ces deux

en relation

  • spinoza
    1951 mots | 8 pages
  • Spinoza et blyenbergh
    620 mots | 3 pages
  • Explication d'un extrait du texte ethique de spinoza
    1133 mots | 5 pages
  • La liberté n’est-elle qu’une illusion
    2017 mots | 9 pages
  • Peut-on atteindre le bonheur?
    3057 mots | 13 pages
  • Dissertation Nos D Sirs
    1815 mots | 8 pages
  • Texte spinoza
    424 mots | 2 pages
  • Synthese
    1011 mots | 5 pages
  • Idées philo
    620 mots | 3 pages
  • Spinoza
    342 mots | 2 pages
  • spinoza
    388 mots | 2 pages
  • Spinoza
    762 mots | 4 pages
  • Spinoza
    540 mots | 3 pages
  • Spinoza
    333 mots | 2 pages
  • Spinoza
    2833 mots | 12 pages