Spleen de paris

2618 mots 11 pages
L’œuvre de Charles Baudelaire ouvre la porte de la modernité dans le domaine de la poésie. On se trouve face à une nouvelle conception de ce genre littéraire que, tout le long de l’histoire de la littérature, personne n’avait osé toucher de la façon que Baudelaire le fait. Tout d’abord, il faut faire beaucoup d’attention à cette modernité en se demandant : comment et pourquoi il prend cette nouvelle option d’écriture ? En quoi lui sert le fait d’ouvrir cette porte dans un domaine tellement sacré et intouchable comme le domaine poétique ? Et le plus important, qu’est-ce qu’on trouve de personnel dans la recherche de cette nouvelle création poétique ?

L’intertextualité entre Les Fleurs du Mal (1857) et Le Spleen de Paris (1862) signifie, tout d’abord, un premier signe de la modernité de Baudelaire, car cette intertextualité littéraire représente une réécriture poétique des Fleurs sous la forme de petits poèmes en prose. Il écrit les Fleurs du Mal sans toucher le vers et la forme poétique traditionnelle, mais tout en introduisant déjà quelques aspects qui nous découvriront une nouvelle conception poétique : il faudrait remarquer surtout l’entrée du mal, du laid, de l’horrible dans les Fleurs. Cependant, la modernité est introduite d’une façon moins radicale, car la forme moyennant laquelle il va présenter ce mal, ce laid, est encore attachée au passé, à la poésie traditionnelle. Il faudra attendre le recueil du Spleen pour que nous puissions nous apercevoir de ce tranchement profond de la forme poétique et de l’entrée de la modernité avec Baudelaire.

Dans Le Spleen de Paris, Baudelaire introduit un nouveau genre littéraire tout en créant des petits poèmes en prose. Tout en lisant le Spleen le lecteur peut observer un mélange de formes écrites, des nouvelles courtes, des récits brefs, des fables, mais on ne trouve jamais une forme poétique traditionnelle et habituelle. Cela signifie un bouleversement véritable au XIXème siècle si on se rend compte qu’il touche

en relation

  • Le Spleen de Paris
    1255 mots | 6 pages
  • Le spleen de paris
    853 mots | 4 pages
  • Spleen de paris
    1181 mots | 5 pages
  • le spleen de paris
    327 mots | 2 pages
  • Spleen de paris
    933 mots | 4 pages
  • Le spleen de paris
    2425 mots | 10 pages
  • Le spleen de paris
    29210 mots | 117 pages
  • Le Spleen de paris
    712 mots | 3 pages
  • Spleen De Paris
    1062 mots | 5 pages
  • Spleen de paris
    543 mots | 3 pages