Stendhal Le Rouge et Le Noir commentaire

Pages: 11 (2677 mots) Publié le: 14 décembre 2013
Objet d’étude : le personnage de roman.

Commentaire : Stendhal : Le Rouge et le Noir, première partie, chapitre 10
Ce texte est extrait du Livre I, chapitre 10, du roman intitulé Le Rouge et le Noir, publié par Stendhal en
1830, à l’apogée du mouvement romantique .
Engagé comme précepteur chez Monsieur de Rênal, le maire de Verrières, Julien Sorel vient de remporter
deux victoires sur sonmaître : il a réussi à sauver un portrait de Napoléon compromettant et il vient de voir
ses appointements augmentés de façon inattendue. Dans ce passage, Julien se rend chez l’abbé Chélan, son
protecteur, et s’arrête en chemin en pleine nature, ce qui va lui inspirer une longue méditation.
Nous montrerons dans un premier temps combien le paysage dans lequel s’inscrit ce passage estcaractéristique de la sensibilité romantique et nous analyserons la dimension symbolique que revêt
l’ascension du héros. Dans un deuxième temps, nous mettrons en évidence ce que l’épisode révèle de sa
personnalité profonde, marquée à la fois par sa révolte et son ambition.
I Une ascension symbolique.
Le paysage dans lequel se déroule cet épisode est tout d’abord typiquement romantique, semblables à
ceuxque l’on rencontre dans la poésie lamartinienne ou les tableaux de cette époque : c’est un décor de
montagne, reculé et sauvage, à peine marqué par la présence humaine, comme l’indique l’ « étroit
sentier à peine marqué et qui sert seulement aux gardiens des chèvres » (l .9) qu’emprunte le héros. Il se
caractérise également par son caractère grandiose : à plusieurs reprises, le texte insiste,de façn
hyperbolique, sur la dimension colossale du paysage ; il est question « d'énormes quartiers de roches » (l.4),
de « grandes roches » (l.8 et l.24), de « roc immense » (l.10), de « grand rocher » (l.21) et de « grands
hêtres » qui s’élèvent « presque aussi haut que ces rochers » (l.5).
Les contrastes d’ombre et de lumière, à la fois lumineux et thermiques - l’ombre des rochers donne
«une fraîcheur délicieuse à trois pas des endroits où la chaleur des rayons de soleil eût rendu impossible
de s’arrêter » (l.6) et le ciel est « embrasé par un soleil d’août » (l.21) – sont également caractéristiques des
représentations de paysages, dans la peinture et la poésie romantiques (cf. textes de Lamartine).
Et comme chez la plupart des héros romantiques, la quiétude de ce décor alpestreva provoquer chez Julien
un apaisement profond : le champ lexical de la sérénité se substitue à celui de la colère : son âme est
« rassérénée » (l.2), « l’air pur de ces montagnes élevées communiqua la sérénité et même la joie à son
âme » (l.12). On retrouve là le thème d’une Nature protectrice et bienfaisante, dans laquelle le
personnage romantique cherche refuge, pour échapper à la «laideur » du monde des hommes et retrouver
un équilibre intérieur. Pour Stendhal, comme pour bien d’autres auteurs de cette période, le bonheur se
trouve dans des lieux élevés, à l’écart du monde, là où le héros peut enfin être lui-même, sans aucune
influence extérieure. (cf. cours sur le romantisme). Ici, la hauteur de ces lieux s’oppose symboliquement à
la bassesse spatiale et morale de Verrièreset de son maire.
Cette nature, parce qu’elle répond au besoin de solitude du personnage (Julien éprouve à ce moment le
grand plaisir d’ « être séparé de tous les hommes », l.10) est enfin propice à l’introspection, au retour sur
soi, à la « méditation », comme l’indique le premier mot de ce passage, et comme c’est également le cas
chez dans les grands textes hugoliens ou lamartiniens. De même,c’est en « rêvant » sur un « motif » fourni
par ce paysage (ici, l’épervier qui vole au-dessus de lui) que Julien est amené à méditer sur sa destinée, tout
comme par exemple le René de Chateaubriand accrochant ses regards aux « oiseaux de passage »1. La
position même du personnage, « debout sur son grand rocher », regardant le ciel, (l. 21), contemplant « à
ses pieds vingt lieues de pays »...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire sur le rouge et le noir, de stendhal
  • commentaire le rouge et le noir stendhal
  • Commentaire le rouge et le noir, stendhal
  • Fiche commentaire de stendhal, le rouge et le noir
  • Commentaire littéraire: le rouge et le noir
  • Commentaire littéraire : le rouge et le noir, chapitre vi, stendhal.
  • « Rouge et le noir » de stendhal. chapitre 6 commentaire littéraire
  • Commentaire sur le chapitre xv du rouge et le noir de stendhal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !