STENDHAL

1122 mots 5 pages
STENDHAL
Né â Grenoble. Education bourgeoise. Etudes de mathématiques.
Participe à l'armée de Napoléon Bonaparte en Italie, nation que devienne sa patrie d'élection et sert pour sa inspiration. En avril 1814, après la défaite de Napoleon, il decide d'aller à vivre à Milan, mais il est expulsé pour ses idées libérales, donc il quitte Milan et Métilde, son amourouse et voyage pour l'Italie. Il est mort à
Civitavecchia après avoir écrit La Chartreuse de Parme. Entre le 1821 et le 1830, quand il était à Paris, il écrivera ses plus grandes oeuvres:
1822 - "De l'Amour", ou il analyse l'état des amoureux et de la naissance de l'amour et distingue quatre types d'amour.
1830: "Le Rouge et le Noir":
Résumé: Julien Sorel, le fils d’un simple scieur, devient le précepteur des enfants de M. de Rênal, le maire de Verrières. Le succès de Julien auprès de ses élèves, et auprès de Mme de Rênal surtout, les soirées sous le tilleul, la stratégie amoureuse du jeune homme, finissent par éveiller des soupçons.
Pour faire taire les rumeurs, Julien doit quitter son amante et sa position. Grâce à ses talents brillants au séminaire, Julien obtient une place de secrétaire à Paris auprès du marquis de la Mole. Après des débuts maladroits, Julien réussit un peu mieux en société, et surtout auprès de la fille du marquis,
Mathilde. L’amour entre les jeunes gens est un jeu d’orgueil et de mépris, et Julien finit par triompher de Mathilde, qui se retrouve enceinte. La situation semble désespérée, mais M. de la Mole, furieux, finit par obtenir pour Julien un titre de noblesse, qui lui permette de prétendre à Mathilde. Le bonheur, pour Julien, est total, mais une lettre de Mme de Rênal, qui l’accuse d’ambition, ruine tous ses espoirs. Julien tente de la tuer. Malgré les tentatives désespérées de Mathilde pour le sauver, malgré Mme de Rênal même, seulement blessée, qui veut obtenir sa grâce du jury, Julien ne demande que la mort, qu’il accueille avec courage. Mathilde enterre la tête de son amant

en relation

  • Stendhal
    5252 mots | 22 pages
  • Stendhal
    10426 mots | 42 pages
  • STENDHAL
    550 mots | 3 pages
  • Stendhal
    261 mots | 2 pages
  • Stendhal
    419 mots | 2 pages
  • Stendhal
    389 mots | 2 pages
  • Stendhal
    999 mots | 4 pages
  • Stendhal
    4985 mots | 20 pages
  • Stendhal
    876 mots | 4 pages
  • Stendhal
    395 mots | 2 pages