Sturm und Drang

332 mots 2 pages
Sturm und Drang (« Tempête et passion » en français) est un mouvement à la fois politique et littéraire allemand de la seconde moitié du xviiie siècle. Il correspond à une phase de radicalisation dans la longue période des Lumières (Aufklärung). Le nom de ce mouvement vient d'une pièce de théâtre de Friedrich Maximilian Klinger. C'est le Suisse Christoph Kaufmann, un disciple enthousiaste de Lavater, qui souffla en 1776 à l'auteur ce titre peut-être provocateur1. Une tradition historiographique nationaliste ou influencée par le nationalisme allemand a voulu faire de ce mouvement la révolte (nationale) du sentiment, de l'intériorité contre la superficialité abstraite des Lumières. Depuis le texte publié en 1936 par Georg Lukács sur le roman du jeune Goethe Les Souffrances du jeune Werther, l'idée d'une rationalité profonde du Sturm und Drang s'est imposée. Les spécialistes actuels définissent les relations de ce mouvement à l'Aufklärung comme critique et dynamisation, à l'intérieur des Lumières, en s'appuyant sur une définition du romaniste allemand Werner Krauss2.

La première phase du mouvement commence à Strasbourg autour du groupe animé par Herder et Goethe à partir de 1770 et culmine avec les articles du périodique Frankfurter Gelehrte Anzeigen, les essais de Von deutscher Art und Kunst (De la manière et de l'art allemands), le drame historique Götz von Berlichingen et le roman Die Leiden des jungen Werthers (Les Souffrances du jeune Werther). À cette phase historique et esthétique succède en 1775-1776 une phase plus sociale illustrée par les drames de Lenz, Wagner et Klinger. Étant donné la brièveté de la période et le petit nombre de groupes et de protagonistes, la représentation d'un mouvement de jeunes auteurs des années 1770 à 1776 suffit peut-être pour circonscrire la phase collective du Sturm und Drang. Friedrich von Schiller (1759-1805), qui est né dix ans après Goethe, représenterait à lui seul une troisième phase du mouvement, mais on préfère de nos

en relation

  • Jnkjl
    2293 mots | 10 pages
  • Prometheus von goethe
    363 mots | 2 pages
  • romantisme
    1065 mots | 5 pages
  • Questions bonbons assortis
    722 mots | 3 pages
  • France
    630 mots | 3 pages
  • le romantisme
    708 mots | 3 pages
  • Goethe
    512 mots | 3 pages
  • dsfsdgff
    1127 mots | 5 pages
  • Le romantisme
    362 mots | 2 pages
  • Victor hugo
    1786 mots | 8 pages