suet d'invention

763 mots 4 pages
Conseil:
- c'est un débat: donc enjeu , et il faut convaincre l'autre. Dans débat, notion de bataille pour imposer ses idées.
- discussion: animée
- s'opposent: deux points de vue extrêmes
- l'un: plaidoyer pour une poésie assez douloureuse (romantisme- Hugo et sa fille par exemple, poésie engagée type Aragon durant la guerre...)
- l'autre: réquisitoire: ce serait une erreur de réduire la poésie à cette fonction. Dc réinvestir les autres fonctions de la poésie (cf fiche cours).
- évoluent / se nuançant: chacun fait des concessions (certes, tu n'as pas tort, + question oratoire)

Toscane. – […] Pour moi, poésie et sentiments vont de pair : la poésie n’est pas une affaire de raison, mais d’affectivité. Tu remarqueras que le siècle des Lumières n’a pas produit de grands poètes – Chénier peut-être… C’est que les philosophes considéraient la poésie comme un genre ennemi de la clarté et de la raison. Tandis que le xixe siècle !... Écoute Musset repousser dans la Nuit de mai les genres que la Muse lui propose : poésie purement plastique, épique, philosophique… Pour lui, la vraie poésie naît de la souffrance, semblable à celle du Pélican qui regarde « couler sa sanglante mamelle… », et « rien ne nous rend si grands qu’une grande douleur ».
Ambre. – Tu connais ça par cœur ? Bravo ! Hé bien, tu vois, moi, je pense que le poète ne doit pas être replié sur lui-même ; comme il est plus clairvoyant que le commun des mortels, il doit prêter sa voix aux autres, s’engager et oublier sa propre souffrance pour « éclairer » le « peuple », comme dit Hugo. Pense aux Châtiments, véritable coup de poignard à la tyrannie de Napoléon III.
Toscane. – Mais, au fond, cette poésie-là aussi parle de souffrance. Pas directement de celle du poète, mais de celle des victimes : poésie engagée et poésie de la douleur ne sont pas si éloignées que ça.
Ambre. – Mais le poète doit avant tout être tourné vers les autres, ceux qui n’ont ni son talent ni son génie pour faire entendre

en relation

  • Le chevalier double
    5628 mots | 23 pages
  • Pensées texte intégral
    33245 mots | 133 pages
  • Commentaire composé lucrèce borgia
    128464 mots | 514 pages
  • les misérables
    120423 mots | 482 pages
  • hugo les miserables fantine
    120423 mots | 482 pages
  • Lire les Misérables
    100130 mots | 401 pages
  • Lacouleurlalumi00huguuoft
    87038 mots | 349 pages
  • Entretiens Cliniques De L Adulte
    95624 mots | 383 pages
  • 10 Entretiens en psychologie clinique
    95738 mots | 383 pages
  • colusion
    107595 mots | 431 pages