Suffit il d tre certains pour tre dans le vrai

1243 mots 5 pages
Suffit-il d'être certains pour être dans le vrai ?

Lorsque nous déclarons, à propos d'un sujet quelconque : "je suis certains de ...", nous procédons à une sorte d'évaluation de notre jugement. Nous disons par là que nous avons de bonnes raisons de penser que ce que l'on croit est vrai. La certitude s’associe dans notre esprit avec l’idée de vérité car elle s’oppose à l’hésitation. Être certain de quelque chose c’est prendre une position sans réserve à son sujet. Être certain, c'est être intimement convaincu de posséder la vérité, au point qu'est d'emblée écartée la simple idée qu'il puisse en être autrement. La certitude est alors subjective : elle n'exprime rien d'autre qu'un point de vue qui m'est propre. Mais la certitude n'exprime pas seulement la conviction sur un sujet, elle sert aussi à désigner ce qui est « objectivement » vrai et faux. La notion de certitude est ainsi ambiguë : elle peut traduire un état de mon esprit et s'apparente ainsi à la conviction, ou bien elle peut traduire un état de fait dont il est impossible de douter parce qu'il est objectivement fondé. Dire : "je suis certain" ferme tout débat. Il n'y a pas à discuter, contrairement à des phrases qui commencent par : "il me semble que ...", "Je crois que ...". Mais suffit-il d'être certain de quelque chose pour être dans le vrai ?
I/ La certitude n’est pas un critère suffisant pour être dans le vrai.
Une condition est suffisante quand à elle seule elle entraîne ce dont elle est la condition. Aucune autre condition n'a besoin d'être satisfaite. Dire que la certitude n'est pas un critère suffisant pour être dans le vrai revient à dire que la condition pour être dans le vrai n'est pas la certitude, car pour être dans le vrai, il faut pouvoir prouver ce que l'on avance. La certitude peut ne pas être un critère suffisant, en effet, Les hommes ont longtemps cru que le Soleil tournait autour de la Terre. Ils en étaient certains car toutes leurs connaissances semblaient confirmer cette idée : le

en relation

  • La conscience selon Descartes
    13410 mots | 54 pages
  • Starobinski
    2577 mots | 11 pages
  • Utilitarisme
    6248 mots | 25 pages
  • lettre a menecee
    15144 mots | 61 pages
  • dissertation
    10594 mots | 43 pages
  • L'art d'etre chef
    49058 mots | 197 pages
  • devoir_JP
    15474 mots | 62 pages
  • publipostage
    1740 mots | 7 pages
  • Bonjourrr
    3684 mots | 15 pages
  • g philo
    20022 mots | 81 pages