Suicide

810 mots 4 pages
"Le suicide n'est pas un choix, on y est conduit quand la douleur dépasse les ressources qui permettent d'y faire face."

Le suicide est une méthode simple, et pratique de mettre fin à nos problèmes. Qu'ils soient familiaux, sociaux, bien plus personnels ou au contraire publics, on souffre tous dans une partie de notre être. Mais parfois, on devient sensible, ou alors on l'est de nature... La souffrance emplit notre coeur, puis notre corps, on ne voit plus l'intérêt de poursuivre. Il nous semble avoir déjà assez enduré, alors pourquoi continuer? En face de nous, il n'y a que des murs, des murs que l'on imagine tacheté de sang : Pourquoi foncer tête baissée ? La solution à tout nos problèmes est là, en face de nous: S'arrêter, ne pas s'approcher du mur et s'arrêter définitivement, quitte à tout laisser derrière soi. ( Ou derrière le mur... à voir )

Cependant, c'est aussi une manière de reconnaître une certaine lâcheté. Ne pas affronter son destin, ne pas se battre pour construire son avenir... Reconnaître en soi une certaine inutilité, alors que tout en nous pourrait évoluer. Il suffirait de s'ouvrir, et de parler aux autres. Ne vivre que pour eux, ne vivre que pour les aider. Vivre pour savoir, et savoir pour donner son savoir à ceux qui ne l'ont pas. La mort est une solution lâche de s'arrêter, ne trouvez vous pas? Le mur que vous voyiez, pourquoi ne pas l'évité, le surmonter?

Facile à dire, oui, je l'avoue. C'est faible. Mais il faut y croire. Un mur, ce n'est rien qu'un mur. C'est comme si une porte s'était fermée devant vous et que vous ne pensez pas avoir la force de l'ouvrir, alors vous vous asseyez et.. Vous abandonnez la partie? N'avez vous jamais jouer aux jeux vidéos? Votre héro n'a-t-il pas fait GAME OVER des dizaines de fois avant que vous ne le finissiez? ... Ou êtes vous du genre à jouer aux sims? Je m'emporte. La question est : Pourquoi ne pas se battre? Ouvrez la, cette porte, et vous serez enfin dehors, et libre. Pensez à la récompense de

en relation

  • Suicide assiste
    569 mots | 3 pages
  • Suicide assisté
    693 mots | 3 pages
  • Topo aimer en vérité
    8979 mots | 36 pages
  • Suicide philosophique
    551 mots | 3 pages
  • Le suicide
    1317 mots | 6 pages
  • Dissertation sur le suicide
    5659 mots | 23 pages
  • Suicide à la japonaise
    255 mots | 2 pages
  • Test de lecture : balzac et la petite tailleuse chinoise
    985 mots | 4 pages
  • Suicide
    2268 mots | 10 pages
  • Suicide
    357 mots | 2 pages
  • Rédaction de 3ème
    713 mots | 3 pages
  • Tp de néerlandais
    3796 mots | 16 pages
  • Témoigniage d'une dépressive
    739 mots | 3 pages
  • je sais pas
    2400 mots | 10 pages
  • Terreur nocturne
    849 mots | 4 pages