Suis je ce que j'ai conscience d'être

921 mots 4 pages
Selon un point de vue typiquement religieux, le corps de la femme est fécond et sa fécondité ne doit en aucun cas être entravée. Bien que l’avortement soit un thème de moins en moins tabou et bien qu’il se libéralise de plus en plus, il reste pour les conservateurs de toutes religions et de toutes doctrines un acte « infâme », car pour eux, c’est un « pur et simple assassinat ».
CATHOLICISME
Dans la religion catholique, le Vatican a toujours été contre la légalisation de l’avortement. Pape après Pape, le discours reste le même. L’avortement consisterait à tuer un enfant. Il ne se limiterait, ni plus ni moins, qu’à un meurtre commis dans la plus grande illégalité religieuse et morale.
Jean Paul II déclarait sur l’avortement : « L’avortement et l’euthanasie sont des crimes qu’aucune loi humaine ne peut prétendre légitimer ».
Encore cette année, lors de sa venue au Brésil en mai 2007, le pape Benoît XVI déclarait soutenir la décision de l’Eglise catholique mexicaine qui a menacé d’excommunier des députés de gauche qui en avril, ont voté en faveur de la légalisation de l’avortement au Mexique. Il déclarait à ce propos : « Oui, cette excommunication n’est pas arbitraire, elle est permise par la loi canonique qui dit que le meurtre d’un enfant innocent est incompatible avec la communion, qui consiste à recevoir le corps du Christ ».
ISLAM
La règle de base de l’Islam vis-à-vis de l’avortement est l’interdiction. Une grande importance est accordée à l’embryon qui est vu comme un être vivant.
A partir du moment où il y a fécondation, il y a vie.
Néanmoins des mesures ont été prises dans certains pays comme dans les pays du Maghreb ou encore en Arabie Saoudite afin que l’avortement soit toléré lorsque la vie de la mère et en danger ou à moins qu’il y ait eut viol.
Cependant, y avoir recours peut être très mal vu par la communauté et même si la législation l’impose tous les centres médicaux ne sont pas à même de le pratiquer et certains médecins s’y refusent encore.

en relation

  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?
    681 mots | 3 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être?
    758 mots | 4 pages
  • Suis-je ce que j’ai conscience d’être ?
    1316 mots | 6 pages
  • Suis je ce que j'ai conscience d'être ?
    1291 mots | 6 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être
    790 mots | 4 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'etre
    1003 mots | 5 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?
    1485 mots | 6 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'etre
    1802 mots | 8 pages
  • Suis je ce que j'ai conscience d'etre?
    891 mots | 4 pages
  • Suis-je ce que j’ai conscience d’être ?
    1533 mots | 7 pages