Suis je le mieux placé pour me connaitre moi meme

Pages: 5 (1155 mots) Publié le: 1 février 2011
Suis je le mieux placé pour savoir qui je suis ?
 

L’homme est confronté au moins une fois dans sa vie à une remise en question, durant laquelle il s’auto jugera afin d’évaluer ses bons et mauvais cotés et de s’améliorer. Il est évident que pour progresser et pouvoir atteindre le plus haut niveau de sagesse possible, il devra apprendre à se connaître lui même, afin de savoir qui il est.
Apremière vue, la personne concernée paraît être la plus apte à se juger et à se connaître, grâce a sa conscience réfléchie. Pourtant, certains problèmes, comme celui de la subjectivité, nous amènent à penser qu’autrui est mieux placé pour nous juger.
Mais un autre problème se pose : sommes nous vraiment ce que nous croyons être, et l’image que nous renvoyons à autrui n’est elle pas fausse ?
Peutêtre que la conscience de soi nous éloigne de ce que l’on est réellement.

 

 

      J’ai conscience que j’existe, et conformément au cogito Cartésien « Cogito ergo sum », je ne peux douter de cela. Exister en tant qu’homme entraine donc que je pense, que j’agisse, que je réfléchisse, et personne ne peut le faire à ma place et être plus proche de moi que je ne le suis. De ce point de vue ilparaît évident que je suis la mieux placée pour savoir qui je suis.
Je passe plus de temps avec moi même que quiconque, je peux donc continuellement analyser ma façon d’être et d’agir, mes comportements.
Je suis la seule à savoir ce que je ressens, et je ne peux me cacher mes secrets. Je sais pourquoi je peux avoir tel ou tel réaction puisque je suis connectée directement et instantanément à monressenti et à mes souvenirs.
Je peux mentir, feindre la joie ou la colère, mais je serais la seule à savoir que je fais semblant, tandis qu’autrui se trompera sur moi. J’ai donc un avantage considérable par rapport à n’importe qui d’autre pour me juger.

Je suis confondue avec moi même, ce qui prouve que personne ne peut plus me connaître que moi, mais ce qui pose aussi un problème, puisque jesuis à la fois sujet et objet. Or, pour me juger comme je jugerais n’importe qui d’autre, il faudrait que je sois extérieur a moi, afin de m’étudier en simple objet, ce qui est contraire aux lois de la conscience, puisque si je m’étudie, j’ai conscience de m’étudier. Je suis donc sans arrêt obliger de « penser que je pense ».

 

      En effet, la limite de la connaissance de soi parintrospection repose sur le fait que l’homme ne peut se juger sans être subjectif.
Par exemple, un manque de confiance en soi ou au contraire une confiance en soi excessive peuvent altérer la perception que l’on devrait avoir de soi. On exagéra alors ses qualités ou ses défauts.
Dans ce cas, autrui est plus apte à nous juger, puisqu’il peut objectivement observer nos comportements, nos réactions, etnous connaître mieux.
Il est vrai qu’il est très difficile de se juger de façon totalement objective, et que cela demande un difficile travail sur soi qui est souvent l’œuvre de toute une vie.
De nos jours, il n’est plus rare de voir quelqu’un aller chez le psychologue afin de comprendre son comportement, ce qui prouve que nous ne sommes pas toujours les plus aptes à savoir qui nous sommes.Mais autrui et la personne elle même sont ils vraiment les deux clés suffisantes qui permettent d’arriver à savoir qui l’on est ?

Et si la conscience n’était qu’un moyen de se cacher de ce que nous sommes réellement, un obstacle à la véritable connaissance de soi ?
Il est probable que l’homme se voit tel qu’il voudrait être et non tel qu’il est. Celui-ci se mentirait alors à lui même, secacherait de son vrai Moi, et renverrait une image faussée à autrui qui aurait alors un mauvais jugement, même objectif.
Tout ce que nous sommes serait alors une illusion, et notre vrai Moi ne nous serait que difficilement accessible.
Il arrive qu’un homme voit apparaître de façon consciente des gestes tout droit sortis de son inconscient, comme les actes manqués par exemple, expression de désirs ou...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Sujet : "est-on le mieux placé pour se connaître soi-même ?
  • Est-on le mieux placé poru se connaitre soi même
  • Suis je le mieux placé pour me connaitre
  • Suis-je le mieux placé pour me connaître ?
  • Suis-je le mieux placé pour me connaître ?
  • intro (Suis-je le mieux placé pour me connaitre ?)
  • Intro dissertation "autrui peut il mieux me connaitre que moi même?"
  • Connaitre soi-même

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !