Suis-je vraiment le sujet de mes pensées & de mes actions?

1831 mots 8 pages
INTRODUCTION

Nous n’aimons pas nous savoir manipulés. Parfois, nous préférons aussi ignorer que nous manipulons autrui. Or, de nos jours, les rapports humains, qu’ils se développent dans la sphère privée ou dans le monde professionnel ou public, sont de plus en plus marqués par des stratégies d’emprise. événements de mon enfance, les relations à l’autre qui s’y sont développées , l’héritage culturel et historique de mon pays conditionnent ma personnalité et mes choix parfois sans que je m’en aperçoive. Alors suis 'je vraiment le sujet de mes pensées & de mes actions?

La notion de sujet est polysémique. On parle de sujet d'expérience, de sujet de thèse, de sujet de devoir ; mais aussi au sens politique, un homme subissant une autorité. Au sens le plus moderne philosophiquement, le sujet est un être conscient ; une personne qui se pense et qui s'exprime à la première personne. C'est un être qui est capable de se représenter et de se prendre pour objet de pensée. Le sujet est action dans une phrase.

Le sujet apparaît comme une évidence. « Je » la pensée d'un être conscient. Mais le sujet est tout de même problématiqe puisuqe le « j e » peut refléter l'opinion commune.

Les pensées, entièrement dans l'intériorité, se rapportent plus profondément au sujet. Elles sont l'oeuvre d'une conscience. Cependant, il faudra voir la part d'influence extérieure à l'oeuvre : ce que j'appelle « mes » pensées, est-ce bien entièrement mes propres pensées ? Les actions au contraire appartiennent au domaine de l'extériorité, de ce qui est visible. Cependant, elles relèvent de la volonté, donc des pensées et de l'intériorité. Mais toutes nos actions ne sont pas l'oeuvre de notre volonté.
Dès lors, en quoi réside notre « moi » : est-ce une individualité spontanée, qui est entièrement l'auteur et le créateur de nos pensées et de nos actions ? Ou bien le sujet est-il justement le produit des pensées et des actions ? En d'autres termes : qu'est-ce exactement que le

en relation

  • La compétition politique
    2964 mots | 12 pages
  • Dissertation
    3093 mots | 13 pages
  • La conscience
    1061 mots | 5 pages
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?
    1485 mots | 6 pages
  • Suis je sujet de mes pensées
    5359 mots | 22 pages
  • Que vaut l'excuse je ne sais pas ce qu'il m'a pris je n'etais plus moi
    1462 mots | 6 pages
  • Philosophie
    2648 mots | 11 pages
  • Sait-on qui l'on est ? début
    1467 mots | 6 pages
  • A t on à devenir soi
    1565 mots | 7 pages
  • Suis-je ce dont j'ai conscience d'être ?
    2041 mots | 9 pages