Sujet : peut-on ne pas interpréter? note: 13.

Pages: 5 (1239 mots) Publié le: 7 novembre 2010
Sujet : Peut-on ne pas interpréter?

L'interprétation est une réflexion, un regard sur les choses. C'est également la manière dont une chose est comprise et utilisée dans la pratique. Cette interprétation n'est possible que lorsque le sens de l'œuvre, du texte ou de quoi que ce soit n'ait pas été fixée.
On trouve la notion d'interprétation dans plusieurs domaines; les rêves, les écrits, l'arten général, la religion, l'histoire, la psychologie, la recherche entre autres. Tout est passible d'être interprété. Mais est-il possible de ne pas interpréter, de tout accepter tel qu'il est, sans chercher a donner un sens a chaque chose? Mais alors, si on ne donne plus sens a rien, peut-on dire qu'il est possible de ne pas exercer de réflexion sur ce qui nous entoure? C'est ce que nous tenteronsde résoudre dans le premier temps de notre réflexion, en montrant que l'interprétation est automatique voire inconsciente et qu'elle est indispensable, ensuite nous prouverons que dans certains autres cas, il n'est pas nécessaire d'interpréter chaque chose pour en comprendre la signification, et enfin pour terminer, nous aborderons les conséquences de l'interprétation de manière générale.

Lelangage nous permet de communiquer, il est aussi le premier domaine dans lequel nous pouvons affirmer qu'il y a interprétation systématique.
Nous commencerons par nous intéresser a l'action de parler. En effet, dans la parole, les mots sont toujours interprétés, pour plusieurs raisons selon le contexte, mais plus généralement dans le but de comprendre le sens de la phrase. Plusieurs mots parexemple, dans le langage se prononcent pareil, mais ont un sens totalement différent, exemple; mère, mer, maire. Le choix du mot adéquat se fait dans notre tête, sans y réfléchir.
Interpréter en psychanalytique, c'est retrouver le sens des pensées latentes à partir des paroles et du comportement manifestes relevés dans la cure. Comme le disait Freud, l'interprétation du psychanalyste estinterminable; c'est a dire que chaque mot prononcé est passible d'être interprété, et ce, tant que le patient continuera à s'exprimer. Pour le psychanalysé, ses paroles n'auront pas de sens; il se contentera de raconter ses expériences, ses ressentis, alors que pour le psychanalyste, tout ce qui sera prononcé sera chargé de sens et pourra ou non expliquer ses actes, ses choix. Freud affirme que tout actepsychique a un sens; les rêves peuvent donc également être interprétés, il a même écrit un livre sur cette interprétation onirique. Il explique que cette interprétation se fait sous forme de 2 procédés. Le premier consiste a associer en un, des images ou des idées ayant un sens commun. En apparence, nos rêves se semblent pas avoir de sens, mais si on s'y attarde quelque peu, on peu trouver desliens entre les divers éléments composants nos rêves, Le second procédé consiste a prouver que l'essentiel du rêve se trouve dans un élément paraissant dénué de sens. Freud en donne un exemple: rêver d'épinards prouve que le sujet ressent de l'invincibilité, ainsi que de la rancœur envers ses parents.
Nous pouvons également évoquer l'interprétation des textes religieux. Lors de la vidéo vue en cours,l'homme qui présentait sa conférence nous a prouvé que plusieurs interprétation des textes de la Bible, de la Torah ou du Coran étaient interprétables de plusieurs façon.

Après avoir démontré que l'interprétation de la parole dans le sens commun se faisait de manière inconsciente, et que celle ci était indispensable dans les cures psychanalytiques et dans l'analyse des rêves, nous pouvonsaffirmer que l'interprétation semble inévitable. Même dans le domaine du réel, nous semblons ressentir le besoin de toujours tout interpréter; sur le modèle de Whitehead, nous voyons une forme colorée et nous interprétons ce que nous voyons en disant ; tien, c'est une chaise. Mais alors, somme nous contraints de tout analyser dans tous les domaines? Devons nous obligatoirement consciemment ou non...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation : peut-on ne pas interpréter note : 20/20
  • Prisse de note sur l'upe 13
  • Sujet oral chap 13
  • corpus du sujet n 13
  • Peut on assimiler sujet de droit
  • Le sujet peut-il être inconscient?
  • Peut-on rire des sujets sensibles?
  • L'idée de progrès peut-elle servir a interprété l'histoire?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !