Sujet d’invention : vous rédigerez une suite à la nouvelle de vercors, le silence de la mer, où après la longue intervention de renaud, le narrateur reprendra la parole pour tenter de le convaincre de renoncer à son « holocauste ».

277 mots 2 pages
Après sa longue intervention, Renaud fou de rage continuait à alimenter son bûcher encore et encore, il fallait bien que le convainque d’arrêter tout ça, qu’il se rende compte de l’erreur qu’il commettait. Je pris une grande inspiration et l’attrapant par les épaules je lui dis tout en le secouant :
- Mais enfin Renaud, tout ça n’a aucun sens voyons ! Sait tu que ce que tu brûles sont des chefs d’œuvres ? Que des hommes ont passés des années à les créer ? Et ce depuis des siècles ? Bien sûr que tu le sais ! C’est même grâce à ça que tu es devenu cultivé et que tes connaissances dépasse de loin les miennes ! Comment peux-tu dire que l’homme est une chiennerie alors que sans lui tu ne serais même pas au courant de ce qui se passe en dehors de ton village ! L’Homme en lui-même n’a rien d’une salope de créature, c’est ce qu’il devient au cours de sa vie qui l’amène à changer. Nous sommes tous victimes d’un tyran, c’est lui qui endoctrine les esprits des Hommes pour les pousser à commettre de tels actes. Et n’imagine pas que personne ne lève le petit doigt pour y remédier ! Sait-tu qu’en ce moment même les Alliés sont au front et se battent pour notre liberté à tous ? Ils sont nos sauveurs, prêts à sacrifier leur propre vie au combat. Le fait que je te vienne en aide montre aussi que l’Homme n’a rien d’un misérable. Cesse donc de brûler les trésors de l’Humanité, assis toi et réfléchis.
Il se calma enfin, Je lui annoncerai la mort de Bernard une autre fois, il n’est pas en

en relation