Supplément au voyage de bougainville

Pages: 7 (1624 mots) Publié le: 26 juin 2012
Commentaire :
SUPPLEMENT AU VOYAGE DE BOUGAINVILLE (1772), DIDEROT.

Le supplément au voyage de Bougainville de Diderot écrit en 1772 est une réponse à Voyage autour du Monde écrit pas Bougainville en 1771. Bougainville narre la colonisation de Tahiti dans son récit de voyage. Son livre connait un grand succès. Diderot, né en 1713 et mort en 1784, était un écrivain et philosophe français trèsconnu qui révolutionna son époque par ses opinions. Il s’essaya à tous les genres littéraires. A travers « Le supplément au Voyage de Bougainville » Diderot s’interroge sur le bienfondé de la colonisation, de l’esclavage et sur la notion de liberté. Ce livre se présente également comme un récit de voyage. C’est un texte à la fois narratif, un vieux tahitien raconte la conduite scandaleuse descolons en arrivant à Tahiti, et argumentatif, le tahitien prend position en dénonçant l’esclavage.
Dans cet extrait, un vieux tahitien s’adresse à Bougainville qui s’apprête à quitter Tahiti. Le tahitien cherche à persuader son auditoire en utilisant un registre à la fois polémique, pathétique et ironique.
Nous verrons comment la parole donnée à la victime de l’esclavage augmente l’efficacité dela dénonciation.
Dans un premier temps nous montrerons comment le style narratif choisi par Diderot, permet de mieux dénoncer les méfaits de la colonisation. Dans un second temps nous soulignerons l’éloge de la vie naturelle faite par le tahitien. Enfin nous prouverons que le texte cherche à persuader le lecteur.

Avant le départ de Bougainville de Tahiti, un vieux tahitien lui fait unblâme de la civilisation. Il dénonce, tout d’abord, la cruauté et l’immoralité des colons. En choisissant de placer son récit à la fin du séjour de Bougainville, Diderot montre ainsi qu’il s’agit du « bilan » de cette période.
Le tahitien qualifie les hommes civilisés de « méchants » de « brigands » et plus particulièrement Bougainville de « chef des brigands qui t’obéissent ». Il utilise le champlexical de la violence pour mettre en avant la cruauté des colonisateurs : « égorger », « des fureurs inconnues », « folles », « féroce », « se haïr », « teintes de votre sang ». Ces mots sont appuyés grâce, notamment, à des énumérations et répétitions.
Il souligne également l’immoralité des colons en opposant la loi du plus fort pratiquée par les européens dès leur arrivée (« chef des brigands quit’obéissent », « Ce pays est à nous. Ce pays est à toi ! Et pourquoi ? Parce que tu y as mis le pied ? », « Tu es le plus fort ! », « Et tu veux nous asservir ! », « Celui dont tu veux t’emparer comme de la brute ») à la loi de la nature propre à sa civilisation (« Nous suivons le pur instinct de la nature », « ici tout est à tous », « nous sommes libre », « vous êtes deux enfant de la nature »,« T’avons-nous associé dans nos champs au travail de nos animaux ? », « nous avons respecté notre image en toi », «elles sont plus sage et plus honnêtes »).
Ensuite il accuse les européens, d’avoir introduit la notion de propriété dans leur civilisation (« Ici tout est à tous ; et tu nous as prêché je ne sais quelle distinction du tien et du mien », « Nos filles et nos femmes nous sont communes ;et tu as partagé ce privilège avec nous »,  «Ce pays est à nous », « Ce pays est à toi ! »).
Le tahitien nous montre que le pouvoir et la propriété entrainent l’injustice et la jalousie. Mais également que la jalousie entraine la haine entre les membres d’une société : « je ne sais qu’elle…. », « Tu es venu allumer en elles des fureurs inconnues », « elles sont devenues folles dans tes bras »,« tu es devenu féroce entre les leurs », « elles ont commencé à se haïr », «  vous vous êtes égorgés pour elles », « elles nous sont revenus teintes de votre sang ». Il y a une contamination de la violence des occidentaux aux Tahitiens.
Enfin, le tahitien dénonce l’esclavage et l’asservissement des tahitiens : « tu as enfoui dans notre terre le titre de notre futur esclavage », « qui es-tu...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Diderot supplement au voyage de bougainville
  • Supplément au voyage de bougainville
  • Supplément au voyage de bougainville
  • Supplément au voyage de bougainville
  • Supplément au voyage de bougainville
  • Supplement au voyage de bougainville, analyse
  • Diderot, supplément au voyage de bougainville
  • Supplement voyage de bougainville

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !