Suppression du juge d'instruction

4041 mots 17 pages
TD PROCÉDURE PÉNALE

SÉANCE 7: L'INSTRUCTION

Dissertation: "La suppression du juge d'instruction"

"Aucune puissance, ni le roi, ni le garde des sceaux, ni le Premier ministre ne peuvent empiéter sur le pouvoir d'un juge d'instruction. Rien ne l'arrête, rien ne lui commande. C'est un souverain soumis uniquement à sa conscience et à la loi..." C'est ainsi que parlait l'écrivain Honoré de Balzac, en 1847, de "l'homme le plus puissant de France", le juge d'instruction. Le juge d'instruction est une création de Bonaparte, qui l' a introduit pour la première fois dans le Code d'Instruction criminelle, en 1808, entré en vigueur en 1811 et inscrit au Code de l'Organisation judiciaire par la loi du 20 avril 1810. A l'époque, il est sous les ordres du Parquet, et n'est qu'un officier de police judiciaire spécialisé, auquel on aurait délégué l'enquête des affaires criminelles les plus complexes. Il ne jouit d'aucune attributions juridictionnelles, alors détenues par une Chambre du Conseil au sein du tribunal correctionnel. C'est une loi du 17 juillet 1856 qui va attribuer au juge d'instruction sa double compétence caractéristique, celle d'enquêter et de juger les crimes ainsi que les délits complexes. Il ne sera pleinement indépendant dans sa direction des investigations , mais aussi inamovible, que dans le Code de procédure pénale de 1958, qui va complètement supprimer son lien avec le Ministère public. Le juge d'instruction est donc une figure emblématique de notre système judiciaire. Concrètement, il est chargé de l'instruction préparatoire, c'est-à-dire de la phase de la procédure pénale durant laquelle le dossier est mis en état d'être jugé. Elle est obligatoire s'agissant des crimes, mais facultatives en matière de délits et de contraventions, en général seuls les délits complexes et très

en relation

  • La suppression du juge d'instruction
    2296 mots | 10 pages
  • Vers une suppression du juge d’instruction?
    5174 mots | 21 pages
  • Synthèse des rapports proposant la suppression du juge d'instruction
    6689 mots | 27 pages
  • Faut-il supprimer le juge d'instruction?
    4661 mots | 19 pages
  • Justiceseance4enentier
    7954 mots | 32 pages
  • Role du juge et image
    6176 mots | 25 pages
  • Le juge unique
    1488 mots | 6 pages
  • La magnifique belle disseration
    2790 mots | 12 pages
  • juge d'instruction
    1644 mots | 7 pages
  • Droit
    410 mots | 2 pages