Surpoids et obéxité

2114 mots 9 pages
Depuis quelques années toutes sortes de pilules « miracles » contre l'obésité ont fait surface sur le marché pharmaceutique. ACOMPLIA, SIBUTRAL, XENICAL etc... ont été pendant longtemps délivré sur ordonnance dans les officines un peu n'importe comment avec la complicité d'un médecin compatissant pour sa patiente qui souhaite perdre cinq kilos avant les vacances et si le médecin ne voulait pas, bien sur il y avait internet et tous sont lot de pharmacie en ligne. En 2008 l'ACOMPLIA fut retirer du marché européen. Il y a quelques mois à grand renfort de publicité les laboratoires GSK annoncent la mise sur le marché du médicament ALLI, la version « light » du XENICAL. ALLI sera en vente libre à partir du 6 mai 2009 dans les pharmacies. Alors ALLI véritable remède contre l'obésité ou poudre de « pirlimpinpin »

Avant de parler de la pilule à la mode pour perdre du poids, il faut comprendre le problème de l'obésité. La dernière enquête nationale ObEpi, réalisée en 2003 par l'Institut Roche de l'Obésité avec la Sofres, et en collaboration avec l'Inserm et l'Hôtel Dieu de Paris, révèle que l'obésité et le surpoids continuent de progresser en France depuis 1997. La proportion des personnes en surpoids ou obèses a progressé de 36,7% à 41,6% entre 1997 et 2003, soit une augmentation de 13%. Sur la même période, les Français ont grossi de 1,7 kg, et l'obésité massive (ou dite morbide) a doublé. 19% des enfants français sont touchés par l'obésité ou le surpoids. Après 65 ans, la prévalence de l'obésité est la même chez les hommes comme chez les femmes (autour de 15%). La France compte plus de 5,3 millions de personnes adultes obèses et 14,4 millions de personnes en surpoids (Enquête emploi Insee 2002, personnes âgées de 15 ans et plus). L'obésité est un problème de santé publique et touche toutes les tranches d'âge et toutes les professions. L'obésité est considérée comme une épidémie par l'OMS (Organisation mondiale de la santé). Dans le monde, 300 millions d'adultes

en relation