Survenant

1094 mots 5 pages
LE SURVENANT fait parti des romans du terroir québécois. Il a été écrit par Germaine Guèvremont et a été publié en 1945, au Québec. La terre (agriculture) et la famille montre en effet que ce roman fait bien parti du terroir. Dans LE SURVENANT, un soir d’automne les Beauchemin se mirent à souper lorsqu’une personne frappa à la porte. Cette personne est un étranger, ils l’appelèrent le Survenant. Le Survenant est considéré comme un étranger par rapport qu’il erre de place en place et ne possèdent aucune famille. Celui-ci demanda à cette famille de le nourrir et de le loger et il rendrait la pareille par ses services. Didace, le chef de famille des Beauchemin, l’accepta et le proposa de souper avec eux. Plus le temps passa et plus les Beauchemin se familiarisent avec cet étranger. Par conséquent, Didace et le Survenant ont quelques caractéristiques semblables, mais ils possèdent certaines différences.

Didace raconte l’histoire des premiers Beauchemin et il explique également comment ils se sont installés au Chenal du Moine. Puis, soudain, le Survenant commença à fredonner une chanson. Et, Didace continua son histoire en racontant qu’il y avait un Beauchemin qui n’a jamais voulu porter ce nom, mais plutôt le nom de Petit. Cette révélation étonna le Survenant, car sa grand-mère venait de la famille Petit puis, il pensait tout haut sur les premiers Canadiens. Didace admirait cette réflexion et ne faisait que respecter cette « si savante façon de parler ».

[…] Didace pensa : « Il a tout pour lui. Il est pareil à moi : fort, travaillant, adroit de ses mains, capable de connaître la raison de chaque chose. » Le vieux se mirait secrètement dans le Survenant jusqu’en ses défauts. Ah! qu’il eût aimé retrouver en son fils Amable-Didace un tel prolongement de lui-même![...] P.158

Dans cet extrait, Didace compare le Survenant à lui-même. La comparaison, « il est pareil à moi », montre que Didace s’identifie face au caractère fort, travaillant, etc. du Survenant. «

en relation

  • Le survenant
    4806 mots | 20 pages
  • Le survenant
    646 mots | 3 pages
  • Survenant
    650 mots | 3 pages
  • Le survenant
    527 mots | 3 pages
  • Survenant
    731 mots | 3 pages
  • Le survenant
    1228 mots | 5 pages
  • Le survenant
    461 mots | 2 pages
  • Le survenant
    1132 mots | 5 pages
  • Survenant
    563 mots | 3 pages
  • Survenant
    460 mots | 2 pages