Synthèse: le monde diplomatique

330 mots 2 pages
L’Extrême droite s’est fortement développée au cours de ces dernières années. Les différents partis deviennent de plus en plus polymorphes, c’est-à-dire qu’ils se diversifient mais ils gardent tout de même une certaine homogénéité dans leurs idées. De plus, on remarque un véritable glissement vers la droite de tout le spectre politique de l’Europe. Les idées de gauche sont en effet en réelle perte de vitesse. Mais quelles sont actuellement les différentes facettes des partis de l’Extrême droite ?

Nous pouvons établir une classification des ces partis en trois grandes composantes :
- les groupes néofascistes qui restent, entre autre, nostalgiques de la période nazi. Ceux-ci restent isolés et espèrent pouvoir un jour renverser le système. Les plus connus étant les Republikaner allemands, le Mouvement social italien Flamme tricolore ou encore le mouvement skinhead, né en Grande-Bretagne.
- Les partis qui disent avoir une vision novice de la politique. Ils essayent de rompre le cordon sanitaire en adoucissant leurs discours afin d’avoir plus d’électeurs et ainsi espérer monter en pouvoir. C’est ainsi que Marine Le Pen, actuelle présidente du Front National français et fille du fondateur de ce dernier Jean-Marie Le Pen, adoucit son discours et se montre politiquement plus correcte dans le but de dédiaboliser son parti. Mais elle encourt alors le risque de perdre ses électeurs fidèles radicaux et de ne jamais intégrer la politique dite démocratique tel le parti de Gianfranco Fini dans les années 90 en Italie.
- Et enfin, tous les nouveaux partis inclassables dont le Parti de la liberté néerlandaise (Partij voor de Vrijheid) fondé en 2006 par Geert Wilders. Il remporte un succès grandissant en luttant notamment contre l'islamisation des Pays-Bas lors des dernières élections.

Nous pouvons donc conclure que tous ces partis de l’Extrême droite sont polymorphes mais qu’il existe tout de même deux points communs les reliant : l’exploitation de la crise

en relation

  • les droits de l'homme
    384 mots | 2 pages
  • Le clivage gauche-droite
    1728 mots | 7 pages
  • LES DROITES FRANCAISES ENTRE UNITE ET DISTINCTION
    4490 mots | 18 pages
  • Le droit de propriété
    722 mots | 3 pages
  • Partis politiques
    2216 mots | 9 pages
  • introduction peut-on vouloir être éternel
    326 mots | 2 pages
  • droit partie 1
    3025 mots | 13 pages
  • Article 16 de la déclaration universelle des droits de l'homme
    299 mots | 2 pages
  • Droit de l'homme
    4741 mots | 19 pages
  • La société romaine
    345 mots | 2 pages