Synthèse, l'amour violé

1520 mots 7 pages
L’amour Violé

Dans la société d’aujourd’hui, le viol est de plus en plus commis, on en parle davantage et maintenant il est considéré comme un crime grâce à l’égalité Homme Femme qui s’est instaurée. Dans le dossier que l’on étudie, il y a 5 documents qui sont des affiches de projet pour le film L’amour Violé. En étudiant tous ces documents nous devons définir quelle est la meilleure représentation. Dans une première partie, nous allons voir comment l’auteur représente et met en scène le viol, ensuite dans une deuxième partie, nous allons voir quelles significations apparaissent dans les affiches et enfin, en troisième partie nous verrons la fidélité au film à travers les différentes affiches.

I/ La représentation et la mise en scène du viol. A- Le réalisme adopté par les auteurs.
Nous pouvons voir dans la première affiche, que le réalisme de la femme est flagrant. Elle est dessinée d’une manière réaliste, elle essaye de se relever, redresse son buste, tête en arrière, cheveux dénoués. On distingue également malgré le fond noir, un paysage pouvant représenter des montagnes. Dans la quatrième affiche, il y a également un peu de réalisme, malgré que la femme soit représentée comme une proie, accrochée à une perche portée par 4 hommes. Le réalisme de cette affiche est un peu cru, car cette image peut nous faire penser à une scène primitive ou cannibale.
Dans la dernière affiche, on voit le corps d’une femme étendue, qui parait inanimé, tout ça dans une scène qui parait nocturne grâce à la lune qui apparait. Nous pouvons voir que le corps baigne dans quelque chose de noir, peut être une marre de sang. L’apparence réaliste de la femme met en avant le pubis et les seins de celle-ci. Le réalisme de cette affiche est exprimé par le corps de la femme qui est très bien représenté
Dans le deuxième document, la femme a été représentée par la fleur. Il n’y a pas tellement de réalisme dans ce document ci, car la femme n’est pas représentée normalement, elle est

en relation

  • A la poésie marceline desbordes valmore
    2288 mots | 10 pages
  • Candide
    1585 mots | 7 pages
  • Les grands thèmes dans candide
    2418 mots | 10 pages
  • Phèdre
    536 mots | 3 pages
  • CANDIDE
    2855 mots | 12 pages
  • Analyse: juillet de marie laberge
    810 mots | 4 pages
  • Les liaisons dangereuses: lettre 125
    1616 mots | 7 pages
  • Dissertation sur l inconscient
    1426 mots | 6 pages
  • Syngue Sabour
    1560 mots | 7 pages
  • Culture générale le mythe
    2609 mots | 11 pages