Synthèse

999 mots 4 pages
Ecriture Personnelle
Selon Marie-Claude Hubert, Brecht veut nous faire découvrir que l’invraisemblance est source de plaisir. En vous appuyant sur vos connaissances et sur les textes du corpus, vous direz comment, selon vous, les auteurs de théâtre et d’opéra exploitent ce « plaisir de l’invraisemblance».

[idée directrice][un argument][un exemple][retour à l’idée directrice][un argument][un exemple][retour conclusif à l’idée directrice approfondie, transition vers la suivante]
Au théâtre et à l’opéra, force est de reconnaître que nous goûtons d’être émerveillés par des événements extraordinaires. Ils tirent souvent leur valeur d’une signification symbolique. L’auteur peut ainsi choisir d’exprimer toute une vision de l’homme à travers une action qui va nous étonner mais à laquelle le spectacle nous fait adhérer. Ainsi dans l’opéra de Ricardo Zandonaï d’après un drame de Gabriele d’Annunzio, Francesca da Rimini, le combattant héroïque qui affronte l’ennemi tête nue devant celle à qui il vient d’avouer sa passion coupable reçoit-il en bravant le danger une flèche qui ne fait que lui effleurer les cheveux, au moment même où lui vient d’atteindre mortellement le chef ennemi. Cette invulnérabilité du héros est alors présentée comme le jugement de Dieu et révèle que le combattant est pardonné pour son amour interdit. Est-ce parce qu’il est si brave ? L’auteur de l’intrigue était lui-même un grand amoureux des femmes et un fervent défenseur de la lutte armée : il combattra pour l’Italie puis fondera un petit Etat avant de s’opposer cette fois, toujours par les armes, à l’Italie. Le symbole qu’il a choisi dans cette scène invraisemblable exalte ses valeurs et l’émerveillement du spectateur contribue à en instiller l’admiration. L’invraisemblance à caractère symbolique fut par ailleurs un procédé cher au théâtre expressionniste. L’Allemand August Stramm donne à la pièce Forces un dénouement aussi violent qu’improbable : la femme trahie coupe les lèvres de sa rivale.

en relation

  • synthèse
    1329 mots | 6 pages
  • Synthèse
    1399 mots | 6 pages
  • Synthèse
    345 mots | 2 pages
  • synthese
    2249 mots | 9 pages
  • Synthese
    320 mots | 2 pages
  • Synthèse
    271 mots | 2 pages
  • Synthése
    293 mots | 2 pages
  • Synthese
    263 mots | 2 pages
  • Synthese
    366 mots | 2 pages
  • La synthese
    363 mots | 2 pages