SynthèseCoursSociologieFERRET

8000 mots 32 pages
SOCIOLOGIE


Jérôme FERRET
Maître de conférences en sociologie
Idetcom/CADIS, EHESS, Paris

Academia : https://ut-capitole.academia.edu/J%C3%A9r%C3%B4meFERRET/Papers#add Twitter : @j_ferret

Synthèse des principaux concepts abordés mais attention ! Ce texte n’est qu’un résumé présentant les principaux concepts ; ce n’est pas le cours in extenso et rien ne remplace l’interaction en amphi (dans la mesure du possible) …

Introduction

La sociologie nécessite une attitude singulière pour analyser le Social dans toute sa complexité.

Le concept fondamental est ici celui de WEBER à savoir la neutralité axiologique, c'est à dire essayer de mettre de côté ses propres valeurs et d’objectiver celles des acteurs observés (conflits de valeurs). De la même façon, il ne faut pas confondre problème social et problème sociologique. Ce n'est pas la même chose. La sociologie à proprement parler n'est pas l'étude du social, d’une question particulière (les « banlieues », la « précarité », ...) En tous les cas, elle ne consiste pas seulement à expliquer la réalité sociale qui s'impose à nous par l’actualité même si le sociologue peut être amené à intervenir dans les médias.

Un problème social doit être reposé en problème sociologique ce qui implique une certaine rupture avec le sens commun. Il faut engager un raisonnement qui peut se décomposer en trois moments: - L'énigme: c'est à dire quelque chose qui interpelle l'observateur alors que l'ensemble des individus considère ce fait comme naturel ou invisible. C'est quelque chose qui intrigue l'observateur.

Exemple : WEBER, la religion protestante et les entrepreneurs capitalistes ou DURKHEIM et le taux de suicide variant selon des variables d’intégration sociale. - L’enquête: la principale contrainte que rencontre le sociologue est qu’il travaille sur des « objets qui parlent », c'est à dire des individus dotés d'un langage et d'une capacité réflexive.

Ce que BOURDIEU appelle le savoir exotérique, tout le monde pense

en relation