Synthese réquisitoire contre la publicité

Pages: 6 (1346 mots) Publié le: 9 octobre 2012
SynthèSe : réquiSitoire contre la publicité

La publicité est devenue un élément quasi indispensable de notre société depuis le boom de la société de consommation en 1960, ainsi nous avons appris à vivre avec elle et à suivre ses diktats. Dans le corpus qui nous ai proposé, nous avons 4 documents relatants des vérités à propos de la publicité. Le premier d’entre eux est issu de la revueTéléCinéObs, écrit pas Jean Claude GUILLEBAUD, dans lequel il dénonce les méfaits de la publicité qui agissent sur notre société. De la même manière, Frédéric BEIGBEDER dans son roman autobiographique «99 Francs» nous décrit l’état d’esprit d’un publicitaire ambitieux nommé Octave Parango et à juste titre il était lui-même publicitaire à ses débuts donc il sait certainement mieux que personne ce que lespublicitaires perçoivent de la société et comment ils en jouent. A contrario, l’extrait du Publicitor rédigé par Jacques LENDREVIE et Bernard BROCHARD dépeint la publicité comme un baume au coeur de notre société en mal-être. Enfin, le sondage réalisé par la SOFRES entre 1989 et 2005 vient appuyer cette idées et nous éclaire sur l’évolution de la pensée de notre société. La publicité divise donc,c’est pourquoi nous allons nous interroger sur les méfaits qu’elle peut causer, comme notamment la manipulation des esprits, le gaspillage ainsi que la perte des identités culturelles. S’il y a bien un reproche que l’on fait à la publicité, c’est bien de nous manipuler, nous pauvres moutons suivant bien gentiment ce que les publicitaires ont envie de nous faire croire par peur de passer pour desmarginaux. Octave Parango, publicitaire cocaïné de «99 Francs» se décrit comme le type «qui vous vend de la merde. Qui vous fait rêver de ces choses que vous n’aurez jamais». Ainsi, on comprend aisément on nous avons mis les pieds : bienvenue dans un monde de frustration ! Ce à quoi colle parfaitement le discours de Jean-Claude GUILLEBAUD expliquant qu’»il existe une féérie publicitaire dont personnen’est dupe sur le moment mais qui, à la longue, engendre malgré tout cette funeste conséquence : l’évacuation du réel». De plus, les publicitaires ont recours à des études sur les catégories sociaux-professionnelles (CSP, CSP +…) mais aussi à des techniques d’approche psychologique très précises utilisées aussi en marketing comme le SONCAS, afin de cibler leur future «victime». Tout ce système estrôdé, comme cela est expliqué dans le Publicitor, le discours est adapté en fonction de la cible «snob avec les snobs, familière avec les jeunes…» le but étant de créer du désir, donc de l’achat et par conséquent «doper le commerce» comme le dit Octave Parango. CQFD. A fortiori, le crédo des publicitaires c’est de vendre. Peu importe si vous en avez les moyens ou non, et c’est bien là le problème.Baigner dans une société où l’on est en marge si l’on ne possède pas le «must have», est frustrant, cela conduit certains acheteurs à l’irréparable, le surendettement. Le film «Toutes nos envies» de Philippe LIORET défend ces personnes crédules enrôlées dans le système. Notons que les publicitaires créent même des termes pour décrire ce que l’on doit vouloir, ou ne plus vouloir : «must have», un «itbag» ou une «it girl» (notons que même l’humain est matérialisé), «has been»… Tout ce jargon est utilisé dans l’unique but de guider et manipuler les gens. Afin de mener par le bout du nez les acheteurs, la publicité se donne les moyens : on sait qu’aujourd’hui une personne est confrontée à environ 200 messages publicitaires selon une étude. L’enquête de la SOFRES témoigne de cette réalité car à laquestion «Qu’attendez-vous en priorité d’une publicité ?», les réponses «qu’elle soit claire, facile à comprendre» et «qu’elle vous donne envie d’acheter un produit» sont celles dont on constate la plus forte augmentation avec respectivement une hausse de 11% et 9%. Ces chiffres indiquent donc un désir des sondés d’avoir une information concise car ils sont submergés par les annonces...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Pour ou contre la publicité
  • Réquisitoire contre le féminisme
  • Réquisitoire contre coca cola
  • La publicité pour ou contre
  • Pour ou contre La publicité
  • Pour ou contre la publicité
  • réquisitoire contre la Guerre
  • Publicité : pour ou contre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !