systeme phonetique de l'ancien francais

Pages: 5 (1216 mots) Publié le: 30 août 2014
I. LE SYSTÈME PHONÉTIQUE ET SON ÉVOLUTION


1. L’évolution de l’accent en AF
2. Les traits caractéristiques du système vocalique de l’AF et les tendances essentielles de l’évolution des voyelles
3. Les traits caractéristiques du système consonantique et les tendances essentielles de l’évolution des consonnes


1. L’évolution de l’accent en AF

L’accent de l’AF reste dynamique commeen latin : la voyelle accentuée est donc plus forte, plus nette et considérablement plus longue que la voyelle non accentuée.
L’accent frappe chaque mot comme en latin, à part quelques monosyllabes – pronoms, particules qui se trouvent en postposition au mot accentué et qui forment avec celui-ci un même groupe accentuel. Il arrive que ces enclitiques se soudent avec le mot accentué et perdent lavoyelle finale, par ex.:
si me > sim, ne el > nel
A la suite de la réduction des syllabes post-toniques due au caractère dynamique de l’accent l’AF ne possède que
- des oxytons (les mots qui portent l’accent sur la dernière syllabe)
- des paroxytons (les mots qui portent l’accent sur l’avant-dernière syllabe) si les mots se terminent en -e.
A partir du XIV s. on constate le passagegraduel à l’accentuation de la phrase qui est étroitement liée à l’apparition de la liaison et de l’enchaînement.


2. Les traits caractéristiques du système vocalique de l’AF et les tendances essentielles de l’évolution des voyelles

On peut marquer les tendances essentielles dans l’évolution des voyelles en AF:

- la monophtongaison des diphtongues depuis le XI s. jusquʼau XVII s. qui résulteque dans le vocalisme français il ne reste que 4 diphtongues dont le premier élément est une semi-consonne:
[jø] – Mathieu [jɛ] – pierre
[ɥi] – fruit [wa] – avoir
La dernière triphtongue [eau] se monophtonguise en [o] au XVII s.

- la nasalisation des voyelles : au IX s. toutes les voyelles suivies d’une consonne nasale se nasalisent, par ex.: bon – [bõn], feme – [fɛ̃me]. On continuait àprononcer la consonne nasale tout en nasalisant la voyelle précédente.
Au XVI s. toutes les voyelles nasalisées se transforment en voyelles nasales; les consonnes nasales ne se prononcent plus, par ex.: [∫ãntɛr] > [∫ãtɛr].
Cependant au XVII s. les voyelles nasalisées devant une autre consonne nasale prononcée à l’intérieur du mot, se dénasalisent, par ex.: femme [fãmǝ] > [famǝ];

- laréduction partielle ou complète des voyelles atones. La tendance à l’accent oxytonique résulte à partir du XII s. la réduction partielle de la voyelle [e] en [ǝ] dans la position finale et dans les mots monosyllabiques, par ex.: [teste] > [testǝ], me – [me] > [mǝ].
Au XVII s. [ǝ] final après une voyelle ou une consonne subit une réduction complète et ne se prononce plus, par ex.: [portǝ] > [port].- le changement des voyelles en position atone
Au XIV s. les voyelles atones en hiatus subissent
- la réduction complète, par ex.: eage – [eaʤǝ] > [aʒǝ] > [aʒ]
- la réduction partielle:
le diphtongue [oe] se transforme en ou [u], par ex.: loér [loér] > [luer]
les voyelles [i], [ų], [ű] se transforment en semi-consonnes, par ex.:
[i] > [j] – nier [nier] > [njer]
[ų] > [w] – ouate[uat] > [wat]
[ű] > [y] – tuer [ tuer] > [tyer]
- au XVI s., la voyelle [a] subit une réduction complète devant n’importe quelle voyelle, par ex.: [aouest] > [aut] > [u(t)]
- au XIV s. la voyelle protonique [o] se transforme en voyelle [u], par ex.: [morir] > [murir] mourir

- le changement de la qualité des voyelles selon leur position.
En AF la qualité des voyelles dépend de leur origine:si en latin la voyelle est longue, elle se prononce en français comme une voyelle fermée; si en latin elle est brève, en français elle se prononce comme ouverte.
A partir du XVI s., on observe la tendance du changement de la qualité des voyelles selon leur position qui est connue sous le nom de “loi de position”, dont les essentiels sont, par ex.:
la voyelle e indépendamment de sa qualité...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les démonstratifs de l’ancien français : un système encore personnel ?
  • Les sources de l'ancien droit français
  • L'ancien droit français
  • l'ancien droit français
  • Système français
  • Le système juridique français
  • Système bancaire français
  • Le système éducatif français

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !