Ta mère

Pages: 40 (9838 mots) Publié le: 10 juillet 2013
PréfaceLiseron Boudoul est une grande reporter à TF1, elle a été à la rencontre de différentes femmes victimes de violence pour essayer de comprendre et écouter leur histoire. Et c'est parce qu'elle a été bouleversée par les témoignages qu'elle a écrit un livre pour en parler. Voici deux des cinq histoires. Je n'ai pas repris les témoignages dans leur entièreté.
Mirabelle
« Il y a dix ans,Mirabelle a perdu son mari Luis, qu'elle a aimé. Elle rencontre peu de temps après François. François et Mirabelle, Mirabelle et François. Mirabelle aime la vie. Et la vie, Mirabelle la dévore. Chaque plaisir est un grand plaisir.
Après une tentative de suicide, Mirabelle dépose plainte contre François. Il y a trois ans, elle commence à fréquenter la permanence.
Elle quitte deux fois soncompagnon, mais aussitôt décide de retourner avec lui parce qu'aujourd'hui, elle ne peut pas faire autrement. Elle est là dans un chemin, mais elle se protège, elle a appris à se protéger. Elle a décidé de ne plus accepter les insultes. Elle a décidé de ne plus retourner la violence contre elle. Elle a trouvé un lieu de parole où elle reconstruit petit à petit, où elle apprend à se séparer de cetteviolence, qu'elle-même n'a jamais connue dans son histoire de petite fille. Elle vient de temps en temps écrire encore un peu de son histoire, et cela commence à prendre du sens. »[1]

Émilie
« Ma rencontre avec Émilie commence au téléphone, un appel, un premier appel où les mots tentent de se mettre en route, et puis très vite notre première rencontre.
Émilie et son compagnon se sont connus, sesont perdus de vue, se sont retrouvés un peu comme lorsqu'ils étaient adolescents. Ils avaient une telle complicité! Émilie aime la terre, l'odeur de la terre, le bruit des feuilles chahutées par le vent, la terre avec ses couleurs. Émilie aime le chant des oiseaux, le frémissement des insectes, elle aime la vie!
À la première rencontre, elle est comme anesthésiée. Elle peut se reconnaîtreaujourd'hui dans cette spirale de violence qui s'est installée tout doucement, si doucement qu'elle en porte la culpabilité.
Tout est si confus, elle ne sait plus qui est isolée de tout, elle se sent vraiment vidée. Elle imagine le parcours du combattant pour apporter des preuves. Il n'y a jamais eu de coups, c'est toujours par des insultes, et dans le silence et l'indifférence des mots que soncompagnon la traitait.
Elle a eu peur de se perdre, peur que ses mots à elle se perdent à jamais. Elle se bat aujourd'hui dans les méandres de la jalousie, elle veut croire et suivre sa route, être du côté de sa vie. »[2]
Introduction
Tout d'abord, je voudrais expliquer mon choix sur le thème de la violence conjugale. Il s'est porté sur l'accompagnement qui est fourni pour les victimes car jevoulais en savoir plus sur le sujet. Le fait que j'ai connu une victime m'a également poussé à en parler. Je ne pouvais parler de sujet sans en expliquer un peu les aspects, conséquences, causes, etc. Il faudrait savoir que la violence conjugale est une emprise, une domination de l'un des partenaires sur l'autre et il est très difficile de s'en sortir. Je voulais en parler parce que c'est quant même uncrime assez répandu et les gens ne le comprennent pas vraiment. La violence conjugale est une question qui ne doit pas être considérée comme une affaire privée, il faut être solidaire dans ces moments-là.

Je trouvais intéressant de parler d'un sujet qui est encore très tabou dans les sociétés d'aujourd'hui. La violence conjugale est un phénomène de société, elle touche toutes les catégoriessociales et toutes les cultures. Ce phénomène est lié au statut de la femme tout au long des siècles. Je pense que la « non » connaissance réelle de la problématique de la violence entre partenaires amène les gens à des stéréotypes. Les faits ne sont pas isolés ou accidentels, la violence s’exerce sous diverses formes et de manière régulière. Dans ce processus de violence, l'entourage et les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • ta mere
  • Ta mere
  • ta mere
  • Ta mere
  • ta mere
  • Ta mere
  • ta mère
  • ta mere

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !